Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[Fanfiction] Rengaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 [Fanfiction] Rengaine le Sam 8 Déc 2012 - 3:24

Whim'

avatar
Membre
Membre
Ma fanfiction de la suite de la série Code Lyoko, après la saison 4. Pas que je n'aime pas les news concernant films et saison 5, je n'étais juste pas au courant en commençant son écriture... Aussi fidèle que possible, avec ma touche d'originalité.
Ma saison se présente sous formes d'épisodes, avec pour commencer un épisode double comme "Le Réveil de X.A.N.A."
Disponible également sur http://Lyokohyou.bloxode.com// ou sur http://www.lexode.com/membre/lyokohyou/
N'hésitez pas à signaler mes erreurs, et surtout, à commenter. Avis et critiques bienvenus. Idées ou renvois à vos propres créations également, un tant soit peu en rapport. Avis aux artistes. Si vous êtes inspirés, j'apprécierai volontiers d'illustrer sur mon blog avec vos créations, en votre nom s'entend ; les personnages ou autres...
Bonne lecture de l'épisode alternatif 96.


Spoiler:
Rengaine – Première partie

Christian Meltane jouait avec son stylo sur sa feuille résolument blanche. Ou plutôt couverte d’un gribouillis indéchiffrable pour tout esprit adolescent normalement constitué. Des maths.
En dépit des normes, son camarade de table n’avait pas séché, sauf sa cartouche d’encre. Chris tentait tant bien que mal de transcrire sur sa propre copie les inscriptions cunéiformes de Xana. Tant mal que rien, aurait dit M. Metril.
« Monsieur Meltane, je doute que rendre un devoir au nom de Monsieur Liocaude, rende pour autant vos deux copies conformes. Mais puisque vous semblez en avance sur le sujet, vous me ferez pour demain les exercices de la leçon de symétrie. »

Encore un zéro additionné d’une punition. A croire que Metril supportait moins bien que lui l’absence de résultats. Puis quel hurluberlu ; sans son étourderie il aurait sûrement pu quand même récolter quelques points. Enfin, il ne fallait peut-être pas trop r…
« Hey, Chris. Voilà que sa réplique inversée venait s’y mettre aussi. Lui qui était d’un mutisme hautain, il se décidait à parler pour un autre sermon. Que dirais-tu que je fasse ton devoir de maths ?
- Ouais.. Euh… Ou pas. Etait-ce de la pitié ou de la moquerie ? En quel honneur, Xana ?
- En échange…, enchérit Xana d’un ton calme sans réplique, comme détaché, rendez-vous ce soir sur la place du Centre. Si tu m’aides à régler une affaire, j’en termine de tes problèmes de division avec Metril. Rien qu’une petite impression à faire sur quelques mecs difficiles à intimider. Pas trop compliqué, pour le champion de la classe de sport, j’me trompe ?
- Ca m’ va. Je serai là à 17h. »

Sauver sa moyenne pour un petit tour en ville, il n’allait pas dire non. Xana ne risquait pas lui demander un truc dingue ; c’était le mec typiquement effacé, studieux, dans son monde de perspectives d’avenir loin des broutilles d’ado révolté et déphasé. Il avait dû envoyer un vigile du centre commercial pour se débarrasser d’un rebelle avec un cure-dent qui voulait ses tickets Mcdo.
Quoique. Pour ça, il avait Elias Sindrai et Matthew Perliz, ses deux copains de classe tout fraîchement réunis. Mais Chris ne s’en faisait pas pour autant, Elias avait beau être agile et rapide et les coups de Matthew aussi précis qu’emportés ; lui n’était pas un faible ni un mauvais coureur, et il connaissait tous les raccourcis à travers la ville pour rentrer sans encombres. Et si Xana lui avait demandé l’entrevue en dehors des murs du lycée, ce n’était pas pour le coincer dans sa chambre d’internat.
Au final, il ne serait pas perdant, sauf de son temps, mais il n’avait jamais eu l’intention de le consacrer à la symétrie de toute manière.

Chris avait rejoint Xana. Pas seul, accompagné des deux comparses. Mais jusque là, à déambuler dans les rues et les embouteillages du cœur de la ville, il ne saisissait toujours pas ce qu’il était venu faire avec eux. A mesure qu’ils approchaient des immeubles à vitres miroirs des centres de recherches, le beau ténébreux se demandait ce qu’un groupe d’ados un peu Playboys avait à voir avec les réceptionnistes aux airs de bibliothécaires fiers d’un peu de galon.
Prêtant d’un air nonchalant attention aux alentours des trottoirs criblés d’œuvres d’art avant-gardistes, il sentit une vague de tension écumer quand le groupe bifurqua la long d’un des bâtiments en recul aux côtés d’entrepôts bien fermés ; en direction d’un hall d’entrée à l’ombre, désert.
« Doucement là, si vous voulez libérer des rats de laboratoire pour faire une vidéo comique à diffuser sur le net, vous avez mal choisi votre complice. Les délires à trinquer avec les conséquences foireuses, j’suis pas fana pour autant que je sois toujours partant pour du fun.
- Pas de souci, Meltane, se fendit Xana d’un sourire narquois, je t’ai promis de l’action et des maths, il faut juste nous suivre. Mais puisque tu en parles, il n’y a pas de raison qu’on te révèle notre secret sans être sûr que tu ne le mérites pas.
- Et si je n’en veux pas, de votre petite conspiration à la noix ? rétorqua Chris dans un pas de recul défiant. Quel ado de 17ans mérite de faire sa petite visite des installations de haute technologie en passant par l’entrée officieuse ?
- Nous trois. Ou plutôt, moi, et qui je décide. Je suis, disons… le fils du patron. Y a pas de casse à faire ici, par contre, il est temps d’impressionner mes deux amis difficiles à intimider. En scène, Meltane, prouve-nous que tu es un bon investissement. »

Matthew et Elias qui s’étaient tenus tranquilles jusqu’alors, dardèrent des regards peu amènes sur Chris, suivis d’un plaquage renversant du premier. Le garçon en noir compris que les deux sbires l’avaient jaugé tout le trajet ; de sa stature à ses mouvements, parfaitement conscients de ce que prévoyait la suite des évènements. Mais lui n’était pas non plus une petite proie docile, il rendit à Matthew un coup de genoux dans l’estomac le bousculant de tout son poids sur le côté ; avant de se relever pour s’éloigner en quelques pas de son adversaire à terre. C’était sans compter Elias qui s’élança à son tour pour percuter le thorax de Chris puis l’étaler d’un croche-pied, encore tout contorsionné par le premier impact.
Tous trois se redressèrent, alertes, calculant chacun le moment le plus propice pour reprendre les hostilités.

« Ca suffira pour l’échauffement. Pour la suite des opérations, écoute et enregistre, Meltane.
- Qu’est-ce que t…
- Comme je disais, nous voulions juste attester de tes capacités. Si tu es là, ce n’est pas pour nous affronter. Nous avons besoin d’un autre mec puissant et loyal…
- Ne me traites pas comme un chien de combat d’rue ! éructa Chris, cette fois-ci sérieusement énervé par les agissements puérils et insensés des trois acolytes.
- Mais pas du tout. Nous t’offrons une place parmi nous. En fait, je ne te laisse plus le choix. Voici… un homme. A mon service, poursuivit Xana dans un soupir agacé, désignant un de ces réceptionnistes en costume qui sortait par les portes automatiques. L’air étrangement raide et… automatisé ? Ce garde surveille l’endroit, il est sous mes ordres.
- Je croyais que ton père…
- On lui a, disons, « implanté » un programme de commandes. C’est ce qui t’attend si tu refuses notre offre, si tu n’es pas intéressé. J’ai eu assez de mal à réunir des élèves de la même classe aptes à m’aider, en bonne condition physique. Je n’ai pas le temps de badiner avec des états d’âmes. Soit tu viens de ton plein gré, en ami ; soit tu ne repars jamais d’ici, en simple outil. Bien entendu, je préfère la première option ; mes ennemis m’ont assez enseigné que les humains sont toujours plus efficaces quand ils se battent pour défendre une cause, » continua Xana sans plus prêter attention à ses interruptions, sûr de son effet. Tandis que Chris ravalait effectivement sa bile et ses interrogations, plus méfiant que jamais, mais disposé à se risquer dans l’aventure en son âme et conscience. Matthew et Elias quant à eux semblèrent amortir le choc de ces paroles avec désinvolture, si ce n’est un léger froncement de sourcils.

Le groupe pénétra dans le bâtiment, suivant un court et large corridor faisant office de grande salle rectangulaire terne et vide. Xana les mena jusqu’à une seconde porte, de métal, tandis que tous trois saisissaient chacun leur tour un code sur le boitier d’un terminal.
« L’ouverture n’est possible que par un code personnalisé totalement inconnu de toute source informatisée ou humaine étrangère à son détenteur, et elle ne s’ouvrira qu’en présence du nombre d’individus égal à celui des codes saisis. Cette opération est rendue possible par des capteurs. Cette règle n’a d’exception que ma présence, si je saisis un second code déverrouillant cette propriété, » expliqua Xana en s’exécutant.
S’avançant dans la pièce, Chris se demanda dans quel genre de délire paranoïaque d’enfant surdoué trop gâté s’était lancé Xana, et ses amis à sa suite.
Au centre trônait un imposant meuble noir lisse circulaire à trois degrés, constitué de plaquettes encastrées et de circuits dorés. Tout autour, étaient disposés trois dômes d’une circonférence d’environ deux mètres pour une hauteur égale. L’un d’eux s’ouvrit, la demi-face avant se rétractant sous l’autre pour ne plus former qu’un quart de sphère. Chris remarqua que la manœuvre s’était effectuée lorsque Xana avait apposé sa paume contre une interface devant la pièce montée électronique, il lui semblait par ailleurs avoir perçu un grésillement et comme des étincelles émanant des doigts tendus du jeune homme.

« Vous avez réquisitionné un atelier pour confectionner des œuvres d’art modernes en jouant les apprentis ingénieurs maîtres du monde ? ironisa le mec qui avait désormais une allure de corbeau, entre ses cheveux et vêtements noirs et son air effarouché.
- Rien de tout ceci n’est une blague, l’incendia Xana tandis que Matthew et Elias se décontractaient en s’asseyant au sol, échangeant un regard teinté d’ironie. Voici le supercalculateur… reprit Xana d’un ton patient quoique monocorde,
- …et les scanners… renchérit Elias en désignant tour à tour la masse sombre au centre puis les trois bosses l’entourant,
- …grâce auxquels Xana nous transfère dans le réseau dont lui-même provient, étant un programme multi-agent confectionné par un savant fou, destiné à contrer un projet militaire… continua Matthew d’un ton snob comme s’il récitait la biographie d’une star internationale au paumé de la classe,
- …mais qui s’est laissé gagner par l’envie du pouvoir et a voulu m’utiliser à ses fins personnels pour détourner le projet militaire. Seulement il m’avait conçu de telle façon que j’ai acquis une conscience, pas humaine mais pas non plus inhumaine. Mon objectif premier est de sauver la Terre. Je m’y emploie donc depuis lors.
Il y a maintenant une quinzaine d’années, à Paris, ce savant nommé Franz Hopper, a entrepris de diriger les opérations lui-même depuis le monde virtuel qu’il avait crée, Lyoko, en s’y virtualisant au moyen du même matériel de pointe présent ici. J’ai pu en profiter pour l’y piéger. Contraint également de désactiver le système, de la même manière qu’on éteint un ordinateur. Nous sommes restés en sommeil une dizaine d’années, lui, moi, et une autre entité virtuelle qu’il avait créée pour me ravir les clés et les secrets de Lyoko. Une sorte d’espion, au nom de code Aelita.
Mais l’erreur est humaine. Un groupe d’adolescents a rallumé le supercalculateur, totalement inconscients de ce qu’ils faisaient. Le savant s’est échappé dans le réseau. Au fil du temps, Hopper les a convaincus que ses tentatives d’annihilation de la planète étaient mon œuvre, en se basant sur les preuves de mon activité à ces moments donnés. Eux-mêmes ignoraient son existence au début, ils m’ont de faite désigné comme coupable. Tandis que je m’employais en vérité à le ralentir.
Ils m’ont combattu, me rendant la tâche extrêmement malaisée, et se sont laissé totalement aveugler par les mensonges du savant. Ils ont même matérialisée, donné vie à l’espion Aelita. Hopper a pris soin de coordiner tous ses agissements pour les maintenir dans cette dangereuse illusion. Eux-mêmes risquaient leurs vie et se créaient moult problèmes.
J’ai pu m’échapper à mon tour du monde virtuel, disséminer mes points d’accès au monde à travers le réseau pour accroître ma force. Mais ces cinq enfants, l’un d’eux surtout, un surdoué, sont parvenus à me traquer jusqu’en dehors de Lyoko puis à concevoir un autre programme multi-agent voué à me détruire. Me laissant à mon sort, certains d’avoir sauvé le monde, après ces mois et ces mois de conflits. Certains également de la mort de Hopper, qui a simulé sa destruction, mais qui s’est en réalité échappé en dirigeant les éclats de son apparence virtuelle dans le manteau de donnée parcourant les parois de la zone où il a explosé. Puis s’évadant de Lyoko.
Encore une fois, l’erreur est humaine. J’ai pu incorporer au programme du Lyoko-guerrier ce qu’il restait du mien avant qu’il ne l’efface, et le dernier des Réplikas du monde virtuel de Lyoko que j’avais crée. J’ai donc modifié les informations transmises à mes ennemis, puis ait exploité son potentiel pour me recréer.
En dernier lieu, j’ai infecté quelques humains comme celui que tu as vu à l’entrée, en les « xanatifiant », pour qu’ils m’obéissent sans en garder ni mémoire ni séquelles. C’est ainsi qu’il est possible d’opérer depuis les mondes virtuels qui donnent accès via des sortes de terminaux de données, à ce monde. Cet endroit en place, j’ai décidé de changer de tactique. Hopper est depuis lors aux prises avec le programme que j’ai réinitialisé, et je me suis moi-même matérialisé ici. Au début de ce qui est votre année scolaire. Ensuite, j’ai précautionneusement tenté de rallier des guerriers à ma cause. J’ai finalement trouvé Matthew, puis Elias. Je n’avais pas le droit à l’erreur. Je n’ai dû user de menaces de xanatification que parce que je ne peux user, comme mes ennemis, d’un programme de retour vers le passé. Il permet de restaurer à la normale les choses après les menaces sur le monde ou de découverte de toute l’affaire, mais ceux ayant subit une virtualisation, sont immunisés. Ils auraient été avertis de mon retour, si j’en avais fait usage.
J’ai besoin de vous, de jeunes gens intelligents et ouverts d’esprit sans idées préconçues du rationalisme, pour mener à bien ce combat pour sauver la Terre. »

Chris scrutait d’un regard en biais son interlocuteur, ses yeux tiquant discrètement en direction des deux autres, qui avaient pris leur aise comme pour attendre la fin d’un générique. Cette histoire était finalement dingue. Mais surtout, dangereuse. De deux choses l’une, soit elle était véridique, et il ne voulait pas encore y penser. Soit il s’agissait d’affabulations basées sur quelques vérités menaçantes, comme la « xanatification » qu’il ne pouvait nier. Il devait en avoir le cœur net, et il n’y avait qu’un seul moyen. Si c’était faux, il n’avais pas d’issues sauves quoi qu’il tente.
« Virtualise-moi. Sur ce monde. Ce Réplika de Lyoko. Prouve-moi tes dires. »
Xana esquissa un sourire de vainqueur, la main en suspend au-dessus de l’interface ; tandis que les deux mecs encadraient Chris en le conduisant à l’un des scanners.

Le mec ténébreux se sentait réellement menacé par l’ombre d’un danger. L’intérieur du cocon commença par s’éclairer, puis une suite de procédures lumineuses s’enclencha.
Il atterrit sans douleur mais pas sans lourdeur, sur une plateforme blanche, criblée de monticules dentelés. Sortes d’icebergs. Le tout en suspend dans un ciel bleu nuit, au-dessus d’une mer orangée. Chris était sonné. Pas par sa chute indolore, comme ce monde ne semblait le pourvoir que des sens de la vue, et de l’ouïe, qu’il avait pu expérimenter au son de l’impact de son corps contre la croûte de glace. Mais par la stupéfaction. Il n’y avait plus aucun doute permis.
D’ailleurs, son corps. Chris se fendit d’un large sourire satisfait. Ses cheveux dressés en pics, ses vêtements noirs sertis de chaînes argentées, ses mitaines à pointes, lui donnaient l’apparence dont il avait toujours eu envie. Si ce n’est que sous ses manches de pantalons longues, il semblait n’avoir tout simplement plus de pieds. Quelle importance, dans un monde virtuel. Il tenait sur ses deux jambes, c’était le principal. Alors qu’il étendait les bras pour s’admirer, deux des chaînes qu’il portait se lancèrent de part et d’autre, terminées par un embout en pointe.
Chris s’éclatait à les faire virevolter et à morceler des blocs de glace quand il se désintégra en petites plaquettes bleues pâles fluorescentes, avant de se retrouver encore déséquilibré dans le cocon métallique.

Le jeune homme réfléchissait encore, assis à terre avec ses nouveaux comparses. Toute cette histoire n’était pas si dingue. Elle était cohérente. Plausible. Il en avait la preuve. Constituée de zones ombrageuses, certes, mais dans l’ensemble, il ne pouvait qu’y croire et se rallier à leur cause. Passé la surprise, il n’était pas plus étonné que ça. Il n’avait pas confiance en l’être humain. Un programme était moins sujet au mensonge.
« Donc, vous me voulez comme guerrier du monde virtuel, pour sauver la Terre, en secret, aux côtés d’un programme évoluant parmi les humains. Nos ennemis sont un savant fou et une bande de gamins idiots qui se sont laissés berner aveuglément sans une seconde de réflexion. Mes alliés sont deux camarades de classe efficaces au combat, et nous disposons d’équipements imparables dans le monde virtuel.
Je suis des vôtres… » résuma Chris, un sourire de vainqueur aux lèvres, pas mécontent d’avoir marchandé un devoir de maths.

En revenant au lycée puis la nuit suivante dans la chambre de Chris ; Xana, Matthew et Elias, dès lors plus loquaces, décrivirent à leur nouvel ami tout ce qu’il y avait à dire sur Lyoko, leurs ennemis les Lyoko-guerriers, Franz Hopper et X.A.N.A. ; et en particulier au sujet de l’entraînement intensif qu’ils suivirent les semaines suivantes sur le Réplika, contre les monstres que Xana pouvait créer.
Chris découvrit les tenues de ses alliés. Elias, brun aux mèches flottantes, vêtu de tissus caméléons et armé d’une dague et d’un poignard rouges sangs, capable de traverser les éléments numériques à sa guise comme un passe muraille. Matthew, archer aux habits bleus électriques flottants comme animés d’un champ électromagnétique et émettant des arcs électriques autour de lui au besoin, virevoltant également en tornade. Le beau ténébreux pu également révéler ses capacités, en apprenant qu’elles étaient issus droit de son subconscient ; et pu entraîner ses dons de Korbeau, lui permettant de se métamorphoser en volatile noir aux bec et serres métalliques, ainsi que celui de fonte, lui permettant de rendre incandescente toute zone à portée de sa main, jusqu’à la liquéfaction.

Chris comprit également qu’avec Xana à leur côté, leur bande n’avait pas besoin d’un matériel de commande indirecte comme des ordinateurs, contrairement aux Lyoko-guerriers. Les programmes étaient en lui. Il saisit également que sur Lyoko, Xana n’était plus qu’une force qui agissait par le biais des monstres et des données, en particulier des tours donnant accès au monde et dont une par territoire donnait accès à celle d’un autre, à savoir la banquise, la forêt, le désert, les montagnes. Comme le lui expliqua Xana, il s’agissait donc d’un Réplika complet de Lyoko, axé autour du cinquième territoire, base du programme. Sorte de sphère blanche et bleue à l’architecture mouvante, composée de plusieurs enrobages. Le noyau. Il réalisa alors pleinement la menace que constituait leurs ennemis, et particulièrement Aelita, capable d’entraver les contre-attaques de Xana en désactivant les tours, et en vérité d’accéder à toutes les données qu’il lui chantait grâce aux clés de Lyoko.
Le mieux serait de dénicher Hopper et le mettre hors d'état de nuire, avant qu'il n'ait pu demander leur aide à ces Lyoko-guerriers de malheur…

Au milieu du mois de Novembre, Xana toqua à la porte des mecs en pleine nuit, qui bien que préparés n’en avaient pas moins l’impression d’un rêve prenant enfin vie. Franz Hopper avait eu un accès au Réplika, et par le biais d’une tour, enclenché un retour vers le passé avec leur supercalculateur, quelques heures en pleine nuit. Lui, ne dormant jamais, s’en était rendu compte. Il craignait que les Lyoko-guerriers ne le remarquent à leur tour.
« Franz nous a trouvé avant nous. Ses alliés risquent être à nouveau impliqués.
Première mission. Je me rends à la base avec Matthew. Vous ferez des tours de garde sur le Réplika, on garde le contact. Si je repère une réactivation de Lyoko, vous partez ensemble dans le réseau. Ils seront au rendez-vous. Je vous ai programmés des véhicules « sous-marins » dans le réseau, et des plateformes individuelles de déplacement sur les mondes.
On dégaine. »

Pour la suite, tous ces évènements risquent effectivement ramener sur le devant de la scène, de vieux amis...

http://Lyokohyou.bloxode.com/

2 Re: [Fanfiction] Rengaine le Sam 8 Déc 2012 - 10:10

Invité

avatar
Invité
Bonjour,

Ah une fiction, ça faisais longtemps que j'en avait pas vu d'aussi bien sur ce forum.

Bon commentons.

C'est long et c'est bien, c'est vrais que en temps normal la longueur fait fuir mais dans ton cas tu t’attarde pas trop, la situation initial manque cependant de description au niveaux de tes nouveaux personnages.

N'empêche j'ai pas compris comment Xana pouvait être sur terre alors que normalement en plus d'être mort il était bloquer sur lyoko, il lui était impossible de prendre forme humaine, il me semble.

Par contre l'idée de la manipulation faite par Xana est bien vu.

Je n'ai pas vu de fautes d'orthographe, et le texte est bien aérer.

Je te souhaite de continuer cette fiction qui pour moi est plutôt bien.

Whim' a écrit:Ma fanfiction de la suite de la série Code Lyoko, après la saison 4. Pas que je n'aime pas les news concernant films et saison 5, je n'étais juste pas au courant en commençant son écriture... Aussi fidèle que possible, avec ma touche d'originalité.

J'ai envie de dire tu fait comme tu veux, personnellement on est pas là pour te juger par rapport a tes choix, de plus je préfère une saison 5 personnelle qu'un épisode de code lyoko évolution qui franchement me fais assez peur.

Je t'encourage a continuer, c'est un plaisir a lire.

Cordialement.

3 Re: [Fanfiction] Rengaine le Sam 8 Déc 2012 - 16:28

Whim'

avatar
Membre
Membre
Merci de ton avis.
Personnellement la saison 5 m'a l'air excellente, j'ai hâte. Juste que la partie Lyoko m'a l'air de prendre de plus en plus des allures de ces jeux vidéos de combats à la robotique qu'Odd aime tant. Moins naturel et authentique.

Pour ce qui est de description des personnages, il s'agit d'un choix purement égoïste. Je me suis toujours ennuyé en lisant, des descriptions systématiques des personnages en premier lieu, qui enlise les débuts de l'histoire, quitte à se répéter maladroitement par la suite. Sauf d'excellentes plumes qui accrochent même lors de ces pauses avant même le démarrage, et encore, la plupart de celles-ci gardent un rythme échelonné dans cette étape.
De plus, je préférais dévoiler mes personnages une fois sur Lyoko, par le biais de leur subconscient matérialisé. A l'image de leur personnalité. Quant à leurs apparences, j'en toucherai certainement quelques mots plus tard, à l'occasion par exemple, de vannes d'Odd ou jalousies... ~ De quoi rendre mes descriptions plus naturelles, n'étant pas très talentueux pour ne pas perdre mes lecteurs à cette étape.
De plus il est vrai que je ne pensais pas écrire si long, mais je me suis moi-même laissé accrocher.

Quant à Xana, il est vrai que son speech m'a paru plutôt brouillon, mais entre éléments à rappeler pour d'éventuels non-initiés, en incorporant les éléments clés... Je laisserai au soin de Einstein plus tard de comprendre étape par étape le mystère.
En vérité, le programme multi-agent de Jérémie...est un programme, et multi-agent avec cela. Une double porte d'entrée pour X.A.N.A, qui l'a virusé in-extremis en s'y incorporant, afin de pouvoir utiliser sa puissance pour se régénérer. Au passage, avertir Jérémie du dernier Réplika effacé, celui qui dans l'épisode a marqué un temps de pause sur son écran. ;] Ensuite, il a utilisé le dernier Réplika de la ville des personnages de ma fanfiction - inexistante, j'avais horriblement la flemme de calquer cela sur des lieux, etc. En somme, il s'agira d'une ville inaccessible des Lyoko-guerriers sauf par translation, à moins qu'ils ne prennent le train... - et s'est lui-même matérialisé. A partir de l'énergie considérable du programme et de lui-même, il a pu prendre une forme plus libre. Sinon, je ne suis pas un génie en informatique, je suppose juste que ce doit être "plausible" d'une manière ou d'une autre.

Heureux que ce premier épisode te plaise, et que tu me permettes ces éclaircissements. Que je pourrais modifier, mais... je n'aime pas laisser les débuts sans quelques mystères. Ce speech n'était pas non plus sensé être totalement explicite. Après tout, Xana ne tient pas à ce que ses nouveaux alliés comprennent bien entièrement de quoi il retourne, mais il leur fournit de quoi ne pas non plus trop se poser de questions. Eux, après tout, ne l'ont pas vécu. Par la suite, j'étofferai au fil des découvertes de chacun dans cette histoire. C'est une méthode que j'ai toujours apprécié de la part de la série originale.
Donc, si des éléments vous paraissent peu clairs, ou partiellement expliqués, je vous conseille en premier lieu de laisser ces interrogations dans un coin de votre esprit, car le puzzle ne restera pas indéfiniment incomplet. Bien sûr, me demander n'est pas exclu, puis je peux aussi avoir vraiment commis de vraies bévues ou avoir fait de quelconques manquements trop importants. Mais il serait dommage de révéler tous les secrets avant la suite, qui en perdrait passablement de son intérêt.

Je tiens à rassurer, j'adore les Lyoko-guerriers, ils seront toujours les vedettes. Mais après tout, cette solution m'a parue la meilleure pour expliquer le retour de X.A.N.A., puis, seulement un retour m'aurait enlisé dans de pâles imitations d'épisodes avec de quelconques attaques aléatoires. Je voulais une saison pourvue comme toutes les autres, d'un but à poursuivre, d'une nouvelle offensive de masse de la part de ce cher défenseur de l'humanité informatique. x] Touche d'originalité. ;]

http://Lyokohyou.bloxode.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum