Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Double Jeu [fanfic]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Double Jeu [fanfic] le Sam 23 Avr 2016 - 20:51

oska-nais

avatar
Membre
Membre
Avant toute chose, je tient à préciser que je ne me suis pas inspirée de quoi que ce soit pour écrire ce texte.
Cette histoire n'est pas inclassable. Je ne sais tout simplement pas trier.

 Cette histoire commence après l'extinction du super-calculateur (quand je dit après je sous-entend quelques heures à peine après son extinction)

Partie 1:


**********************

Introduction


XANA se retrouve dans un scanner. Son plan avait marché ! Elle s'est enfin matérialisée ! Elle avait choisi une apparence féminine, comme elle n'en avait pas l'habitude. "Pour une fois !" s'était elle dit. Elle préférait les filles, cela allait de soi. XANA se rendit soudain compte qu'elle avait passé tout ce temps à penser alors qu'elle aurait du réfléchir à sortir du scanner avant !  Triple idiote ! jura t'elle en réalisant que le scanner ne s'était pas ouvert. J'aurais du penser à ce détail ! Et, sans plus de sermons, elle ouvrit le scanner à la force de ses bras. à la fin de l'effort, ses bras n'avaient rien. Mais, par contre, les portes du scanner étaient mal en point. Hum... Je réparerais cela plus tard. Mes cibles ne risquent pas de revenir à l'usine de si tôt, ils me croient anéantie.

**********************

[size=150]La nouvelle[/size]

 Jérémie, Odd, Ulrich,Yumi et Aelita ont eu la chance de se retrouver dans la même classe. Seulement, pas de bol, William  et Sissi ont été placé dans la même classe qu'eux. Cela dit, ne parlons pas vraiment de chance car c'est Odd qui a réussi à appâter Jim avec sa fameuse "terrine maison". Jim a tant et tant insisté que mr Delmas a fini par céder. Mais Odd avait oublié de préciser qu'il ne voulait pas d''une cruche où d'un enquiquineur de premier ordre. Et, comme un malheur n'arrive jamais seul, le fan club de Sissi est là aussi. Malgré que la fille du proviseur leur ai mit un râteau, ils continuent d'espérer. Comme on dit "jamais deux sans trois" il y a interro surprise de sciences avec mme Hertz. Soudain, la porte s'ouvre et laisse entrer le proviseur, monsieur Delmas, accompagné d'une inconnue. afin de faire les présentations, l'interro est reportée, pour la plus grande joie de Odd qui, en plus de l'annulation de l'interro, pensait avoir trouvé une nouvelle petite amie qui ne serait pas au courant de ses odeurs de pieds.

William, quant à lui, se sentait bizarre depuis que la nouvelle était entrée dans la pièce. Il avait mal à la tête et il avait l'impression de la connaître. Il sentait qu'elle portait un secret. Il décida de ne rien avouer aux autres. De toutes façons, ils ne l'auraient pas cru

 XANA était contente. Elle avait modifié les plans de classe pour avoir les mêmes cours en même temps qu'eux. Elle pouvait enfin les espionner à sa guise sans être soupçonnée. Soudain, la voix du proviseur la fit sursauter. Pour un peu, elle l'aurait frappé mais elle ne devait pas se faire repérer.
Mr Delmas : bien, nous vous présentons aujourd'hui une nouvelle élève. Quel est votre nom, mademoiselle ?
XANA : Nour.
Mr Delmas : Nour comment ?

Nour (XANA) : Cela vous intéresse t'il autant de savoir mon nom de famille ?
Mr Delmas : Oui, c'est primordial.
Nour (XANA) : Je m'apelle Nour Martin.
dit XANA qui rougissait et se maudissait d'avoir choisi ce nom de famille là sans qu'elle ne sache elle même vraiment pourquoi.

 Le proviseur plaça celle que tout le monde voyait désormais comme Nour à côté de Odd. Celui-ci, profitant de l'aubaine, essaie d'engager la conversation. en utilisant des techniques de drague qui ne lui allaient pas du tout.
Odd : Alors, je connais ton nom. Mais c'est quoi ton P'tit nom ?
Nour (XANA): Appelle moi par mon prénom et tu seras tranquille.

 Odd, qui ne désespère jamais, décida d'attendre la récréation pour lui parler. En attendant, il l'observe attentivement sur toutes ses coutures. Elle avait les cheveux noirs, longs et raides, elle portait un bandeau noir autour du front, un pantalon de survêtement noir avec un t-shirt à manches courtes noir également le tout était complété par une paire de chaussures de sport noires. Une cicatrice noire passant au milieu de sa paupière et traversant son visage de bas en haut. Tiens, en parlant de ses yeux... Odd sursauta, les yeux de celle qui était assise à côté de lui lui paraissaient étrangement familiers et lui rappelaient une peur panique. Seulement, il ne savait plus de quoi! C'était ballot! Odd décida d'ignorer ce détail pour l'instant. Sans se douter que ce qui lui avait fait peur dans les yeux de sa dulcinée était le sigle de XANA

**********************

William en avait marre de ces douleurs à la tête. Il demanda au professeur si il pouvait aller à l'infirmerie. Une fois dans le couloir, hors de vue de la nouvelle qui lui rappelait décidément quelque chose, il se sentit un peu mieux. Mais le mal le faisait encore souffrir. Autant dans la salle de classe il était plié de douleur, autant, là, ça pourrait presque passer inaperçu. Je dit "presque" parce qu'il avait encore mal. Il se dirigea donc vers l'infirmerie, en se promettant d'espionner cette personne qui lui faisait tant de mal, et à lui tirer les vers du nez.

 Alors qu'il s'apprêtait à toquer à la porte de l'infirmerie, William se ravisa. Il avait besoin de calme pour réfléchir, pas de soins. Il partit donc vers le seul endroit calme qu'il connaissait : l'usine. Il cherchait un endroit qui soit le plus calme possible. Nostalgique et apeuré, il décida de se rendre dans la salle des scanners. c'est là qu'il vit quelque chose qui le laissa bouche bée : quelqu'un avait utilisé un scanner. Récemment, en plus. Et ce quelqu'un n'était pas humain. Le scanner était encore utilisable. ce n'étaient que les portes qui étaient bousillées.

**********************

Dans la chambre de Jérémie...

Odd : Alors, on pourrait la prendre dans notre groupe, non ?
Ulrich,Yumi,Jérémie,Aelita : NON !
Odd : Elle est super, la nouvelle ! Et en plus elle est jolie... euh, non, j'ai rien dit !
Ulrich : Dit, tu ne serais pas un peu amoureux, des fois ?
Odd : Beuh... Non !


Toute la bande explose de rire. Derrière la porte, XANA, esquisse un sourire et pouffe un peu. Mais Ulrich l'entend et ouvre la porte à la volée. XANA tombe et s'écrase la figure par terre. Soudain, William arrive, essoufflé, et leur hurle dans les oreilles, sans se douter qu'il écrase quelqu'un :
William : VENEZ VOIR ! C'EST DINGUE !
Jérémie : Dés que tu auras fini de nous barrer la route, on te suivra
Nour (XANA) : Oui, et aussi dés que tu auras fini de m'écraser !


 Soudain, william se tord de douleur par terre. Son contact prolongé avec XANA fait remonter des souvenirs qui lui paraissent appartenir à quelqu'un d'autre. Pourtant, il le sent, ce sont bien les siens.

Flash back

William dévirtualise Yumi, Odd et Ulrich. William éjecte Aelita hors de la tour. William tape le code XANA. Le halo entourant la tour vire au rouge.

Fin du flash back



Yumi : Eh! William? ça va ?
William : Oui, oui. ça va. Lui Répondit William avec une voix métallique qui surprit tout le monde, William y compris.
Jérémie (apeuré) : ...William ?!
William (avec une voix normale) : qu'est ce que... C'est... C'est terminé ? ... Ouf ! Bon... Vous me suivez ?

 Ils partent. XANA décide de les suivre. Elle arrive sans encombre au passage du parc. mais, en descendant l'échelle, elle se fit prendre par les lyoko-guerriers.

Jérémie : Je vous avait bien dit de ne pas lui faire confiance !
Odd : T'y crois pas !
Nour (XANA) : Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais c'était bizarre. Et quelque chose me dit que, pour vous, ça fait partie du quotidien, les choses bizarres. Je me trompe ?
Jérémie : Bon, bah, puisque t'es là, viens. (pensant : de toute façon, dans quelques heures, t'auras oublié)


Jérémie ne savait pas à quel point il se trompait...

**********************

à l'usine ...

XANA était restée dans le labo avec Jérémie et william. Les lyoko-guerriers n'avaient pas confiance en elle. Mis à part Odd, bien entendu.Quand à William vu ce qui s'est passé la dernière fois... Jérémie a préféré rallumer le super-calculateur au vu de l'état désastreux du scanner. Le super-scan n'a pas détecté de tour activée par XANA mais Jérémie avait déjà vu ce genre de situation et préfèrerais vérifier sur place

Odd : On aurait du l'emmener !
Yumi : Mais t'as vu l'état du scanner ? C'est peut être elle qui l'a massacré !
Ulrich : Laisse le ! Je crois que, dans certains cas particuliers, l'amour ne rend pas aveugle mais sourd.
Aelita : Alors notre cher Odd est drôlement amoureux !
Jérémie : Bon, finis, les blablas, on a une tour à trouver - en supposant qu'il y en ait une - et à désactiver


**********************

Quelques heures plus tard, dans l'usine...

Jérémie : Ah ! Vous êtes là! Vous avez trouvé quelque chose ?
Aelita : Non, rien sur le territoire de la banquise.
Ulrich : Rien dans le désert.
Yumi : Rien non plus dans la montagne
Jérémie : Et pas de réplikas. J'ai vérifié le 5ème territoire grâce à un mini-scann partant de l'emplacement du garage-skid et il n'y avait rien non plus.
Odd (le seul de toute la bande à être joyeux) : Youhou ! Et rien dans la forêt !
Ulrich : Je rêve ou t'es content ?
Odd : Bah, vous le seriez pas à ma place ?
Yumi : Non, pourquoi ?
Odd : Bah, parce-que ça prouve que Nour est inno...euh... Que XANA n'a rien à voir dans cette histoire
Ulrich (chuchotant à Yumi) : Qu'est-ce-que je disais ? Désespérément et éternellement amoureux...
Yumi (sur le même ton) : Hum... éternellement? J'en suis pas si sûre ! Tu te souviens de ce qu'il disait de toutes les filles du collège avant de décider de changer de petite amie? Il change de partenaire comme de chemise !
Ulrich : ouais, t'as raison !
Jérémie : Oh, mais, tu sais, Odd, rien ne dit que XANA n'a pas manigancé tout ça. Et puis, en un sens, si ce n'est pas XANA, alors c'est forcément pire ! réfléchis un peu, pour une fois! On connait XANA, on sait comment le contrer, mais, face à un ennemi dont on ignore tout, que peut-on faire ?
Odd : Ah ouais, dit comme ça...


Le soir , à kadic

William était de plus en plus nerveux. Il n'aurait jamais confiance en cette fille. Elle lui rappelait quelqu'un... Mais qui, bon sang ?

Yumi, elle, réfléchissait à ce qui s'était passé ce matin, à la voix bizarre de William... Mais que se passait-il donc ?

Jérémie et Aelita, eux sont restés au labo pour faire des recherches... Mais, hélas, elles sont infructueuses...

Odd essayait de battre son record à "babylon ninjas fighter 3".

Ulrich s'entrainait au gymnase.

Et XANA écoutait de la musique (elle écoute "d'ici et d'ailleurs" des subdigitals) https://youtu.be/5oMDIeJZosA?list=PL_ml28OHF9DY4WJhqMlHrdUN2p7gaDrKt. Cela peut paraître banal, mais quand on sait qu'elle avait utilisé ses capacités pour pirater afin d'avoir ce qu'elle voulait, ça le devient moins,tout d'un coup. De toutes les manières, personne ne pouvait lui reprocher de bailler aux corneilles parce qu'elle avait aussi branché toutes les caméras de surveillances et épiait les moindres faits et gestes de ses ennemis. Je disait donc que personne ne pouvait lui reprocher de se reposer.... Personne sauf J.I.jim !
Jim : DEBOUT LÀ DEDANS !
Nour (XANA) : (pensant : mais pitié, faites qu'il se taise !...Ah ! Tiens! Ulrich va dans sa chambre!) Je ne dormais pas monsieur ! (pensant : il passe par les escaliers... ah! Il à du entendre Jim... mais !!! Il arrive !!!! Mais il va se faire attraper ! Pourquoi il vient ?)
Jim : Mouais, mon oeil ! Tu iras t'expliquer au ...


Jim se tut pour la simple et bonne raison qu'il ne pouvait plus parler. Ulrich lui avait fait une prise et il s'était évanoui.

Nour (XANA) : ... Pourquoi t'as fait ça ?
Ulrich : Je t'aime pas , c'est vrai... mais je déteste Jim encore plus que toi et Jim punit injustement les gens, alors...
Nour (XANA) : Mais... Tu vas avoir droit à des heures de colle, voire pire.
Ulrich  : ça, c'est mon problème pas le tien.
Nour (XANA) : ... Merci... (pensant : je ne me suis jamais retrouvée dans une situation comme celle là... Je veux pas avoir de dette envers lui...) ... Si tu veux, je veux bien m'entraîner avec toi au pentchak-silat.
Ulrich : D'accord... Mais comment tu sais que je pratique cet art martial ? Et comment tu sais que je m'entrainais ?
Nour (XANA) : C'était juste une supposition...
Ulrich (avec une moue dubitative) : Mouais... Fait gaffe à tes fesses.


XANA et Ulrich s'entraînèrent. Ce fut un combat acharné... XANA finit par gagner. Ulrich en fut très étonné

Ulrich : T'es très forte, tu le sais, ça, j'espère ?
Nour (XANA) : Ah bon ?
Ulrich : Tu le savait pas ?
Nour (XANA) : bah... Non.
Ulrich : Au fait, pourquoi tu t'es proposée pour l'entraînement ?
Nour (XANA) : j'aime pas avoir des dettes.
Ulrich : Et qu'est-ce-qui te fait croire que tu en a une ?
Nour (XANA) : Bah...
Ulrich : Tu sais, entre copains, on n'a pas de dettes.
Nour (XANA) : entre copains ?
Ulrich (tendant sa main) : Bah, ouais on est copains, non ? (pensant : se rapprocher d'elle est le meilleur moyen de la piéger, a dit Jérémie... En plus, elle a subi le retour dans le passé comme tout le monde... Quoi que... finalement, elle est gentille...)
Nour (XANA) (serrant la main d'Ulrich) : on est copains. (pensant : j'ai comme l'impression de faire une grosse bêtise...)


Et XANA s'en va...

**********************

Jérémie et Aelita sont toujours au labo lorsque, soudain , La porte de l'ascenseur s'ouvre.
Nour (XANA) : Si vous avez besoin d'aide, je suis là !
Jérémie : Mais... Comment... Le retour vers le passé aurait normalement du faire effet sur toi !
Aelita : et puis y a un code en haut... T'as pas pu regarder par dessus notre épaule !
Nour (XANA) : Bah... si. Pourquoi ? C'est interdit ?
Jérémie : pas officiellement...
Nour (XANA) (le coupant) : alors y a pas de problème !
Jérémie : N'empèche que c'est bizarre... (reprenant son travail)... Que le retour vers le passé n'ait pas marché...
Aelita : ... Jérémie, vient voir ! J'ai trouvé quelque chose !
Nour (XANA) (regardant par dessus l'épaule d'Aelita) : ... Je file, d'accord ?
Aelita (rattrapant la fuyante par le pied) : Non, toi, tu reste là !
Jérémie (arrivé entre-temps devant l'écran de l'ordinateur portable d'Aelita) : Non ! C'est pas croyable !
Nour (XANA) (parlant à Aelita) : Je veux bien rester si tu me lâche le pied
Aelita : Dans tes rêves, XANA !
XANA : ... Ma couverture est fichue...


**********************

[size=150]XANA[/size]

XANA n'avait retenu ni Jérémie ni Aelita au labo. De toute façons, ils allaient mourrir, elle était bien plus forte qu'eux. Et XANA détestait expliquer. Elle jugeait cela comme une perte de temps. Alors autant que ce soit Jérémie ou Aelita qui le fasse. Et puis, elle leur devait bien ça.

**********************

Dans la chambre de Jérémie...

Odd : Attends ! C'est une blague là ou quoi ?
Jérémie : Eh... bah... non.
Ulrich : Et dire que je commençais à l'apprécier... Elle a bien caché son jeu...(pensant : ...Cette S****** !)
Yumi : Je savais bien qu'il ne fallait pas lui faire confiance.
William : Et moi, je sentais qu'il ne fallait pas lui faire confiance (tout les regards se tournèrent vers lui) ... Je vous l'ai pas dit ?

Derrière la porte, XANA se raidit soudain. Elle décida d'écouter encore plus attentivement la suite de la discussion.

Aelita : Explique toi !
William : Dés qu'elle est entrée dans la salle de classe, J'ai commencé à avoir mal à la tête. ça devenait de plus en plus insoutenable alors j'ai demandé à aller à l'infirmerie.
Jérémie : Alors pourquoi t'y es pas allé ?
William : Je voulais du calme, pas autre chose. Et le premier endroit calme qui m'est venu à l'esprit c'est ...
Tous (le coupant) : L'USINE !
William : Tiens en parlant de mal de tête...
Ulrich : Elle est derrière la porte, c'est ça ?


Sans attendre la réponse, il ouvrit la porte brutalement. Cette fois, XANA avait décidé de ne pas faire la même erreur : elle s'était reculée. Ulrich ne retint pas sa
colère :

Urich : Oh, toi !

Le coup de poing partit. XANA bloqua Ulrich en saisissant son poignet. Elle le fit tomber par terre.

XANA : Leçon numéro 1 : toujours garder son sang froid. Être énervé, ce n'est pas bien. De plus, cela trouble la concentration.

Cette fois, tout le groupe s'y met. William aurait bien voulu y participer, mais il ne voulait plus avoir mal.

XANA Les maîtrisa tous facilement. Mais elle ne les tua pas. Pas maintenant, devant tout ces gens... Une autre fois peut être. Pour l'heure, elle les conduisit à l'infirmerie. Elle ne voulait pas les combattre alors qu'ils étaient évanouis. Ce ne serait pas amusant. En sortant, elle croisa William

William (énervé) : Tu vas payer pour ce que tu as fait à Yumi !
XANA (amusée) : Mais oui, mais oui... Quand tu seras mort, on en reparlera peut être...


**********************

Cette fois, XANA avait juste envie d'être tranquille. Pour elle, la journée s'était passée sans encombre et elle avait besoin d'être seule... Mais c'était compter sans Milly et Tamiya qui avaient filmé toute la scène et n'en démordaient pas.
Tamiya : Trois, deux, un, ça tourne !
Milly : Oui mais pas dans le bon sens !
Milly : Aujourd'hui, cher collège, nous allons aborder un problème qui a fait le buzz ce matin : la baston à l'étage des garçons. Nous allons commencer par interroger celle qui aurait provoqué cette bataille et aurait eu le dessus sur 5 personnes rapidement. Dont Ulrich, champion de sport du collège, Yumi, seule personne arrivant à tenir tête à Ulrich plus de deux secondes en ce qui concerne les arts-martiaux, Jérémie, l'intello null en sport, Aelita, dépassant même les professeurs en informatique mais pas meilleure que Jérémie en sport, et Odd, meilleur que Jérémie ou Aelita en sport et null dans les autres matières.
La question qui se pose est : mais comment a t'elle fait pour les maîtriser tous en même temps, et, surtout, comment peut elle dépasser Ulrich et Yumi ?


**********************

Milly et tamiya sont arrivées dans la chambre de XANA et insistent pour poser une question.
Nour (XANA) : Mais laissez moi me reposer tranquillement !
Milly : Oui, mais pas avant que tu ait répondu aux questions.
Nour (XANA) : Poussez-vous ! Partez ! Dehors ! J'AI DIT DEHORS !


Milly et Tamiya ont vu leurs efforts réduits à néant. Mais contre toute attente, ont trouvé un nouveau sujet. Le gros titre du journal de demain sera : "Nour, personnage peu commode"

**********************

Ulrich, Yumi, Odd, Jérémie et Aelita se retrouvent à l'infirmerie, sous la garde de William.
Odd : Ouh là! ma tête! Hein? Mais il fait quoi ici, le beau brun?
Ulrich et Yumi (se réveillant instantanément au nom de celui qui les avait fait souffrir) : QUOI ? ... Oh non! C'était pas un rêve
jérémie : On a raté combien de cours ?
William : Bah, j'ai pas compté. Tu sais, moi et les cours...
Aelita : ça fait deux.
Ulrich : Bon, on fait quoi, là ?
William : On va déjeuner !
Odd : Depuis quand tu me pique mes phrases ?
William : Depuis que tu n'es plus là pour les dire.
Odd : Ouh là, ça fait beaucoup de temps, alors !
William (en ouvrant la porte) : Je crois que quelqu'un nous espionne
XANA : Bah quoi, c'est pas interdit, que je sache ?
Ulrich : Bouge, on veut plus de toi !
XANA (leur barrant le passage) : Non ! Je vous accompagne !
Yumi (énervée) : T'as entendu, XANA ? On veut plus de toi ! Dehors!
XANA (ironique) : La chinoise se met en colère ! Ouh là là, j'ai peur !


Mais XANA ne put éviter la claque de Yumi

Yumi (toujours aussi énervée, voir plus) : JE SUIS JAPONAISE !
XANA (frottant sa joue qui guérissait déjà) : Alors ça, c'était pas sympa !
Jérémie : On n'a pas de compte à te rendre, salut !


Et le groupe part à la cantine. XANA les suit. Mais quand elle veut s'asseoir à leur table, ils partent tous.
XANA : Bah alors, sympa l'accueil !

Quelques tables plus loin...

Ulrich : Et si je la surveillait ?
Jérémie : D'accord. Mais dans ce cas, soit très prudent. Elle est extrêmement dangereuse.
Ulrich : T'inquiètes pas.


Ulrich arrive à la table de XANA et, surpris, la trouve avec une mine boudeuse, elle d'ordinaire si froide et dénuée d'émotion
Ulrich (visiblement amusé) : Tu boudes ?
XANA : Ouais. C'est pas interdit, que je sache!
Ulrich : Non, t'as raison, c'est pas interdit
XANA : t'as peur.
Ulrich : Quoi ?
XANA : t'as peur de moi. Arrête de le cacher, je le sens. Je suis pas aussi dangereuse, quand même !
Ulrich : Bah, en fait...
XANA : OK, c'est bon, j'ai compris. Pas la peine de te fatiguer


Cette fois, Ulrich est vraiment très surpris. XANA connait les émotions des autres. C'est la limite entre éprouver des émotions et ne pas en éprouver. Il n'aurait jamais cru qu'un programme informatique, même aussi puissant et intelligent que XANA, en vienne à ce point. C'est totalement inconcevable pour Ulrich. Mais il n'est pas le seul surpris. XANA est aussi très surprise par elle-même. Avouer tout ça à un ennemi, c'est vraiment insensé. Mais XANA se rend compte que, finalement la chanson "il est sensé d'être insensé" ne disait pas nimporte quoi.

XANA (ne sait pas quoi dire) : ... J'adore la musique...
Ulrich : Moi aussi.


Ulrich s'interrompt net sur sa lancée et une peur panique le submerge. Elle avait dit quoi ??? ... Elle avait dit "j'adore"... et pas autre chose... Mais elle n'est pas humaine... elle ne peut pas adorer quelque chose. C'est impossible.

XANA : Je sais ce que tu penses. Et moi aussi, je trouve ça bizarre.

**********************

Dans la chambre de Jérémie, après le repas

Jérémie : Alors, il s'est passé quoi ?
Ulrich : Bah... J'ai l'impression... que XANA éprouve des sentiments.
Odd et Aelita (en même temps) : T'Y CROIS PAS !
Jérémie : Mais... Enfin... C'est impossible...
Ulrich : Il faut croire que non... Pendant le repas, elle a dit qu'elle "adorait" la musique.
Odd : Ca veut pas forcément dire qu'elle éprouve des sentiments
Jérémie : Réfléchis, Odd. Pour avoir un avis quelconque sur quelque chose, pour "adorer" quelque chose, il faut éprouver des sortes de "pseudo-sentiments".
Odd : Ah ouais, t'as raison
Aelita (à Odd) : Chiche qu'elle écoute à la porte !
Odd : Chiche qu'elle écoute pas !


XANA était bouleversée par ce qu'elle venait d'entendre. elle, éprouver des sentiments ? Sûrement pas ! Elle était tellement obnubilée par ses pensées qu'elle n'écouta pas la fin de la conversation et finit par terre, comme la dernière fois

Aelita : Alors...
Odd : C'est bon, t'as gagné une semaine de mes desserts.
XANA (se relevant) : Vous avez parié ?
Odd et Aelita (en même temps) : Bah ouais !
XANA : (pensant : ces humains... je ne les comprendrais jamais)


**********************

XANA chante la chanson qu'elle est en train d'écouter quand William arrive.

William : XANA ? C'est ta chambre ici ?
XANA (ironique) : Nan, c'est la tienne.
William : T'as découvert le sens de l'humour ?
XANA : Oui
William : C'est vrai, alors. T'éprouves des sentiments.
XANA : Faut croire, oui.
William : T'écoutes quoi ?
XANA : une chanson de mon groupe préféré.
William et XANA (en même temps) : C'est quoi ton groupe préféré ?
William et XANA (en même temps) : Les subdigitals !
William et XANA (en même temps) : C'est vrai ?


Ils éclatent de rire.

William : C'est quoi le titre de la chanson ?
XANA : Je te la chante et t'essaie de deviner le titre.
William : Ok !
XANA : Tu n'sera plus seul...
William (la coupant) : D'ici et d'ailleurs !
XANA : bonne réponse ! On l'écoute ?
William : Oui !



https://youtu.be/5oMDIeJZosA?list=PL_ml28OHF9DY4WJhqMlHrdUN2p7gaDrKt
Tu n'sera plus seul...
Nous venons d'ici et d'ailleurs
Pourvu que nous soyons au coeur
Nous sommes des électrons au coeur...libres
Nous venons d'ici et d'ailleurs
Pour tous se donner le meilleur
Si tu veux prendre de la hauteur tu peux nous suivre
Viens avec nous...
Connecte toi...
Rejoins nous...
ici....
On a toute la vie devant nous
Quand on vit à l'aire supersonique
Des amis partout
Si vous rejoignez l'aire supersonique
Une nouvelle terre
Un seul même univers
Enfin égaux et unis
Tous les rêves sont permis...
Il y a sur ta page... Ce message :
Tu n'sera plus seul.
...
Nous venons d'ici et d'ailleurs
recherche nous sur ton moteur
Tu peux nous trouver à toute heure
Le jour, la nuit,
Nous venons d'ici et d'ailleurs
Nous vivons en apesanteur
En haute défi
tout en couleurs
On voit la vie...
Vient avec nous...
connecte toi...
Oui rejoins nous...
ici...
On a toute la vie devant nous
quand on vit à l'aire supersonique
Des amis partout
Si vous rejoignez l'aire supersonique
Une nouvelle terre
Un seul même univers
enfin égaux et unis
tout les rêves sont permis
il y a sur ta page...ce message :
Tu n'sera plus seul
On a toute la vie devant nous
quand on vit à l'aire supersonique
des amis partout
si vous rejoignez l'aire supersonique
Une nouvelle terre
un seul même univers
enfin égaux et unis
tout les rêves sont permis
On a toute la vie devant nous
...
On a toute la vie devant nous


William (avec un ton redevenu froid et distant) : Pendant un moment, j'ai oublié à qui je parlais. Pour un peu, j'aurais presque cru parler à une collégienne normale. jamais plus je ne chanterais de chanson avec toi, XANA !

Il avait presque craché ce dernier mot. XANA en fut blessée. Elle se rendit alors compte, mais trop tard, qu'elle les aimait.

XANA : (pensant : c'est pas possible de me rejeter comme ça... Pourquoi mes propres amis me font ça.... Comment les ai-je appelés? Amis? ... Alors c'est vrai, je ressent véritablement des sentiments... C'est incroyable.... Et comment je vais faire pour les tuer, moi ?)

XANA mit de la musique (planet net des subdigitals) et essaya de ne plus penser à ce qui venait de se passer.


**********************


Nouvel ennemi



chambre de Jérémie.

XANA : Mais puisque je te dis que ce n'est pas moi !
Jérémie : écoute, ce n'est pas moi qui ai activé cette tour. Alors ce ne peut être que toi !
XANA : Tu n'as même pas vérifié !
Jérémie : Ah ouais ! C'est pas bête ! (se penchant sur son ordinateur) M**** ! T'as raison ! Y a quelqu'un d'autre qui s'est connecté au super-calculateur !
XANA : Je te l'avais dit ! (voyant que Jérémie était déjà à la porte) Hé ! Tu vas où comme ça ?
Jérémie : Au labo. Il faut désactiver la tour !
XANA : Mais il faudrait d'abord savoir qui s'en prend à lyoko ! (pensant : mais il est pas bien ! Hein ?! C'est lyoko qui est attaqué ?! Mais c'est chez moi !) Hé Jérémie ! ATTENDS MOI ! TOUT COMPTES FAITS, JE VIENS !


**********************

Lyoko, 5è territoire.

Jérémie a virtualisé Odd, Yumi, Ulrich et Aelita. William est resté sur terre et ne sera envoyé sur lyoko qu'en cas d'extrême urgence. Ils ont été virtualisés dans le 5ème territoire.

Jérémie : Eh ! Oh ! Vous êtes là ?
Odd : ...
Yumi : ...
Ulrich : ...
Aelita : ...
Jérémie (inquiet) : Les amis ?
Tous : BOUH !!!
Jérémie (colérique) : C'ÉTAIT PAS DRÔLE ! (voyant William et XANA se tordre de rire) Euh... Vous me soutenez pas beaucoup, là ...
William (le coupant et ayant du mal à retrouver son sérieux.) : On n'était pas censé le faire. (Ne put retenir quelques gloussements qui engendrèrent une crise de rire générale au grand désappointement de Jérémie)


...Quelques instants plus tard, quand la crise de rire fut passée, (autant dire longtemps après)...
Jérémie : C'est bon ? vous avez terminé ? On peut commencer la mission, maintenant ?
Odd : Ouais, on peut !
Ulrich : Tu nous donne les coordonnées de la tour ? (Pas de réponse) Jérémie ?
Jérémie (pâle comme un linge ) : Je suis là !
Odd : Ah, enfin, on se demandait si tu n'allait pas nous piquer notre blague...
Jérémie : Odd, c'est sérieux !
Yumi : Laisse tomber, il connaît pas ce mot là !
Jérémie : C'est grave...
Ulrich : Dit nous ce qu'il y a de si important, à la fin !
Jérémie : L...La chose qu... qui ...
Yumi : Dit le nous bon sang !
Jérémie : LA CHOSE QUI À ACTIVÉ LA TOUR S'EN PREND AU GARAGE SKID !!!
(pour ceux qui auraient des trous de mémoire, le skid a été détruit à la fin de la saison 4. Mais pas le Garage Skid.)

**********************

Odd (qui n'as rien compris) : Ah ! Le garage ! Alors c'est pas grave ! Einstein va nous réparer ça en un clin d'œil !
tous :ODD !!!
Odd : Bah quoi ?
Jérémie : Je vous ai dit que j'avais mis plusieurs mois à créer le Skid mais je ne vous ai pas dit combien de journées on a passées avec Aelita pour créer le garage !
Odd : Mais le garage est plus facile à programmer que le Skid !
XANA (répondant à la place de Jérémie et s'attirant les foudres de ce dernier) : Oui, logiquement, si tu ne parles que du garage. Mais Jérémie a aussi créé une salle. Et je peut t'assurer qu'une salle est bien plus difficile à programmer que le joujou d'Aelita. Et là, Odd, C'est l'ensemble qui est visé : La machine d'arrimage, mais aussi la salle toute entière !
Odd : ...J'ai rien compris...
Aelita et XANA (en même temps) : MAIS FILE BON SANG !!!


**********************

Labo.

Jérémie a décidé de séparer le groupe : Odd irait voir comment cela se présente dans le garage tandis que les autres partiraient désactiver la tour.

Odd : Jérémie... Tu vas pas le croire... même moi, j'ai du mal à y croire... Y a un type qui est acculé au mur et qui sourit... Comme si il avait fait du bon travail...
Ulrich : Odd, tu regardes trop de films d'horreur !
Yumi : Odd, on en a marre que tu te la ramènes !
Aelita : Odd, on en a assez de tes blagues qui ne valent pas un sou !
XANA : C'est dingue de voir sa manière d'utiliser son imagination... (jetant un coup d'œil sur l'écran) ...Eh ! Mais on dirait qu'il a raison !!!
Ulrich : Euhhh ... Tu plaisantes, hein...
XANA : ...
Ulrich : Bon, je suppose que ça veut dire non...
Yumi : Il faut désactiver la tour au plus vite ... Alors je propose de dire...
Odd (la coupant) : Coucou c'est nous ?
Yumi : Nan, nous, on pensait plutôt à...
Yumi, Ulrich, Aelita et William qui avait tout entendu : BANZAÏ !!!



**********************

Aelita pila net devant la tour.
Aelita : Jérémie, la tour... Elle a un halo gris
Jérémie : Ca prouve que la tour est activée par un nouvel ennemi. Allez, fonce !

Odd fut dévirtualisé. L'inconnu était content.Il avait réussi à détruire ce que ses ennemis appelaient le "garage skid" et qui avait apparement abrité un sous-marin virtuel géant. Il avait piraté ce super-calculateur pour trouver les clés de la matérialisation. Il s'était virtualisé mais ne savait pas comment revenir. C'était pas malin. Mais il ne fallait pas se réjouir trop vite : Il était très fort, certes, mais il lui restait à dévirtualiser les trois autres membres du groupe. Sans compter ce gamin avec des cheveux noirs en bataille et une aura étrange. Il n'était pas plus dangereux que le reste de la bande. Il était juste plus bizarre, plus intriguant... Et puis il y avait ce programme, là, cette XANA... Les gamins qu'il combattait avait fait l'erreur de s'allier à elle. Elle n'était qu'un programme informatique qui s'intéressait à leur vie comme à sa première chaussette. De plus, elle pourrait tous les tuer d'un claquement de doigts... XANA... Ce monstre.... Ils allaient être châtiés...
Tout à ses réflexions, l'homme ne remarqua que son plan était en danger uniquement quand l'alarme lui indiquant que quelqu'un entrait dans la tour se mit à sonner. Il sursauta puis il décida de lancer son programme le plus vite possible. Il serait incomplet et bâclé et risquait de ne pas avoir assez de puissance pour ce qu'il voulait faire à la salle mais en aurait assez pour faire des dégâts. Finalement, il avait sous-estimé ses adversaires : Qui aurait pu croire que des gamins pouvaient être capables de réactiver un super-calculateur et de s'en servir correctement... C'est impensable, même avec une énorme dose d'imagination. Oh oui, il avait sous estimé tous ses adversaires. En particulier cette XANA qu'il trouvait déjà puissante au début, sans avoir accès à ses données. Mais, là, il vient de se rendre compte que, en voulant combattre XANA, c'est sa vie qu'il risquait... Bon, allez, il avait trop pensé, Il était temps de passer à l'acte... Lancement du programme...

Aelita arriva sur la plateforme supérieure et se posa. Mais quand elle voulut taper le code lyoko, la tour se désactiva d'elle même...
Aelita : Jérémie...
Jérémie : J'ai vu. La tour s'est désactivée, le programme ennemi est lancé. La mission, ratée...
XANA : T'as dit un programme ? Mais un programme aussi simple que celui là ne devrait pas opposer de grosse résistance.
Jérémie : Simple ?
XANA : Pour moi, en tout cas il l'est. Il a été créé par un débutant. Pas un nul, mais pas loin... Tandis que le programme que tu avait créé, Jérémie, j'ai eu beaucoup de mal à m'en débarrasser... Toi, tu est un expert, Jérémie...


XANA travaillait sur la manière de détruire le programme. Elle avait l'impression de connaître ce type... Pourtant, elle ne l'avait jamais vu... Se pourrait t'il que...
XANA : NON ! PAS ÇA !
Jérémie : qu'est-ce-qu'il y a ?
XANA : Rien... (pensant : Ce ne peut pas être lui ! Je l'ai tué, l'année dernière... Et puis, il est trop jeune... Mais la ressemblance est frappante... Se pourrait t'il qu'il soit l'enfant que j'avais épargné en pensant que ça ne servirait à rien de le tuer et qu'il méritait de vivre... Il est de la même famille que celui que j'avais tué... D'où la ressemblance !...)
Jérémie (voyant bien qu'il valait mieux ne pas creuser le sujet et attendre un moment plus calme pour aborder XANA) : Ah, d'accord ! (pensant : XANA n'a pas fini de nous cacher des choses, on dirait...)


XANA décida de s'occuper de ses affaires personnelles plus tard. Le programme passait avant tout... Mais elle n'arrivait pas à se concentrer, alors elle mit de la musique...S'envoler, des subdigitals...

https://youtu.be/PP4G-bA_wUI?list=PL_ml28OHF9DY4WJhqMlHrdUN2p7gaDrKt

On me dit que je ne suis
qu'un bon à rien,
un vrai looser...
Et, d'un mot qui sonne,
je n'suis plus dans le coup,
une flèche au cœur.
Je fais plus partie du show,
tirez les rideaux,
éteignez les lumières
Qu'est-ce-que j'peux faire
coincé sur ma chaise ?
Déchainez moi !
On va s'envoler
ne plus penser
s'envoler
pour trouver le soleil
Si j'suis d'la partie
les ailes en batailles
d'un ange déchu
Plus que quelques pas
Une dernière porte
laissez-moi passer !
Encore un de ces jours
Sans lumière quel enfer
Mais je suis presque là !
On va s'envoler
ici et maintenant
S'envoler
Toucher le soleil
On va s'envoler
Toi et moi, je t'attends
s'envoler
Ne plus penser
Faut croire que j'suis out
catégorie B
Décalé, recalé
C'est pas l'pied
Mais j'en ai rien à faire
Pourquoi devoir plaire ?
J'en ai assez d'être critiqué !
Je prends mon skate
d'une main rageuse
J'veux plus rester
dans vos p'tits jeux
Y a rien à faire
pour moi c'est clair
Qu'il est sensé d'être insensé !
On va s'envoler
ici et maintenant
S'envoler
vers le soleil
on va s'envoler
au delà des nuages
S'envoler
toi et moi
On va s'envoler
ici et maintenant
S'envoler
vers le soleil
on va s'envoler
au delà des nuages
S'envoler
toi et moi


**********************

Jérémie et Aelita travaillent au labo pour réparer les dégâts causés par l'attaque. XANA, elle, fait des recherches de son côté sur l'inconnu. Puis, énervée de ne rien trouver, elle faillit balancer son ordinateur portable sur le mur mais se retint juste à temps. Alors elle décida de partir à l'usine parce-que, d'une part, le super-calculateur lui serait bien plus utile qu'un ordinateur simple et, d'autre part, il contenait les données avec l'heure précise de l'arrivée de l'inconnu et des fichiers vidéo et sonores. Et, enfin, dernièrement, il serait plus pratique de vérifier sur place que l'étranger ne préparait pas de coup fourré. Et, pour aller sur lyoko, XANA avait besoin de scanner. Enfin, pour avoir une apparence physique sur lyoko. Elle aurait pu demander à ses monstres d'attaquer. Après tout, ils devaient s'ennuyer. Mais l'ennemi était puissant. XANA détestait l'admettre, mais il le fallait bien. Et, si elle avait demandé à ses monstres d'attaquer, Sunny, son Krabe le plus  puissant et le plus expérimenté, se serait prit au jeu, lui qui voulait tout le temps la protéger. Mais Myrty, la manta, aurait suivi Sunny, pensant qu'il allait faire une plaisanterie de mauvais gôut. Et ils se seraient battus. Myrty et Sunny sont jaloux l'un de l'autre.
XANA ne voulait pas de bagarre. Alors, le mieux, non, la seule solution valable était qu'elle se virtualise sur lyoko.
XANA partit en direction du labo.

**********************

Jérémie et Aelita travaillaient au labos quand la porte de l'ascenseur s'ouvrit.
XANA : Alors, vous y arrivez ?
Jérémie : On trouve que dalle... Comment t'as su qu'on était au labo ?
XANA : Y a des caméras de surveillance.
Jérémie : Ah, j'ai compris.
XANA : (pensant désolée, Aelita) Désolée, Jérémie.
Jérémie (retournant son siège pour faire face à XANA) : Désolée pour quoi ?
XANA : Pour avoir assommé Aelita.
Jérémie (sursautant et tombant à terre de surprise) : QUOI ?!?
Jérémie (se relevant avec une barre de fer dans la main) : Alors ça, tu vas le payer très cher, XANA !
XANA : Je ne crois pas, non. (levant sa main électrifiée vers Jérémie) : Bon voyage au pays des songes, Jérémie. Ah ! Et encore désolée...


Jérémie fut projeté à coté d'Aelita. XANA programme une virtualisation différée sur le 5è territoire. Elle se dirige vers l'ascenseur quand, soudain, une voix l'arrête.
Aelita (arrivant à peine à parler) : P...pourquoi...t...t'as f...fait ça ?
XANA : Occupe toi de quelque chose de plus important pour toi. Et pas de choses qui ne te regardent pas. Il faut que tu dormes. Je suis désolée.
Aelita : J...je c...croyais qu...qu'on pou...qu'on pouvait te faire confiance...J'ai...été...idiote...
XANA (revenant vers Aelita et s'accroupissant à sa hauteur) : écoute. Je ne te veux pas de mal.
Aelita : J...jusque là...t'as rien fait pour le...pour le prouver...
XANA (ne savant pas comment s'y prendre) : Aelita... sache que, si j'avais pu vous tuer, vous tuer tous, je l'aurai fait depuis depuis longtemps... Seulement, voila... Je n'y arrive pas... Je vous aime tous... Je vous aime trop... Ce que je fais là, c'est pas uniquement pour moi que je le fait. C'est pour sauver mon monde et votre vie. Ca fait partie des choses qui me tiennent le plus à cœur.

Et, sur cette révélation, XANA partit.
Quelques secondes plus tard, les portes d'un scanner se refermèrent et le processus de virtualisation lancé. XANA laissa couler une larme juste avant que les portes du scanner ne se referment.

(écouter "s'en aller" des subdigitals) https://youtu.be/lH-oxTV7JOs?list=PL_ml28OHF9DY4WJhqMlHrdUN2p7gaDrKt

**********************

XANA atterrit sur le 5è territoire. Elle était enfin chez elle ! Elle avait besoin de ça ! Elle s'observa : tenue aussi noire que ses cheveux, ailes de dragon noires également dans le dos, bracelets à pics sur les deux bras, sabres rouges... Tout était OK. Au détour d'un chemin, elle tomba sur un Krabe un peu plus grand que la moyenne et couvert de cicatrices de la tête aux pattes. Il avait même des cicatrices sur sa marque. Ce qui était bizarre c'est qu'il aurait du exploser depuis longtemps, vu ses grosses traces. Il était content de la revoir.
Le krabe : XANA !? Ton infiltration s'est bien passée ?
XANA : Sunny ?! Mais t'as encore plus de cicatrices que la dernière fois ! Où est tu encore allé les chercher ?
Sunny : Avec Myrty qui voulait me chercher des noises.
Une manta qui arrive vers XANA en trombe (on se demande bien comment elle a pu arriver ici) : Pousses-toi, Sunny ! T'as déjà eu ton tour.
XANA : Myrty ?! Vous êtes venus pour m'accueillir ? (Soudain, une larme l'échappe des yeux de XANA, puis une autre, et encore une..) Vous m'avez manqué !


XANA enserre la patte de sunny... Sous le regard inquisiteur de Myrty...
Myrty : c'est pas juste !!!
XANA : Viens, myrty !


Et ils se câlinent ainsi jusqu'a ce que la voix de Jérémie, réveillé, les interrompent.
Jérémie : XANA ?! Pourquoi tu t'es virtualisée ?
XANA : ce ne sont pas tes affaires !
Jérémie : Oh que si !
XANA : Ben... T'as une preuve de ce que tu avances ?
Jérémie : TU nous a menti. TU nous a trompés. TU nous a trahis alors que nous avions confiance en toi. TU n'a pas hésité à nous blesser pour TON compte.TU a blessé Aelita. TU...
XANA (inquiète) : Aelita est blessée ?!
Jérémie : Oui, gravement.
XANA (donnant des coups de poings dévastateurs dans le mur le plus proche) : Non, Non ! NON !
Aelita : Lai..laisse la, Jérémie...Elle m'a révélé des choses...Des choses que tu ne comprendrais pas.
XANA : Aelita...T'es bien plus gentille que ton père ! Oh, Aelita ! (pleure) AELITAAAAAAA !!! (se reprenant) Aelita *snif* Aelita...Pardonne moi ! Je...je voulais pas de faire du mal...Maintenant je comprends ce que pensait Ulrich quand il avait peur de moi.
Myrty : ça va aller, ne t'inquiète pas...
Sunny : On est là pour t'aider et te consoler !
Un rampant arrivant à toute allure : XANAAAAAA ! T'es lààààààà !
XANA : Hum ?! Crampon ?
Crampon : CAAAAAAAALIIIIIIIIIN !
XANA : d'accord, Crampon, câlin.

Et, sur ces mots, XANA se jeta au cou du rampant un peu bête mais très affectueux et toujours là pour un câlin. Elle était contente de les revoir. Tous. Sans exceptions. Elle était triste que Jérémie ait peur d'elle.


**********************

Collège kadic, cantine midi

Ulrich : Tu ne trouves pas ça bizarre que Jérémie et Aelita ne soient pas encore arrivés ? Je veux dire que, d'habitude, Jérémie peut louper tout les repas. Mais, Aelita... Et puis, j'ai un mauvais pressentiment...
Odd : Tais toi et donne moi ta part !
Ulrich : Ouais, tiens.
Odd : Ouah, génial !
William : Qu'est-ce-qu'il se passe ?
Ulrich : Jérémie et Aelita sont pas là...
William : Tiens... Et XANA non plus...
Odd : Je t'interdit de dire ça d'elle !
William : Tu l'aimes encore ?
Odd : Je l'ai jamais aimée !
Ulrich : T'es amoureux, mon vieux...
Odd (déclenchant les rires des autres) : Même pas !


**********************

Après la fin du repas, et malgré les nombreuses blagues d'Odd sur Sissi, Ulrich décide d'aller voir à l'Usine.
Odd (surpris) : Tu vas où ?
Ulrich : Je suis pas rassuré. Pas du tout.
Odd : T'as peur de la quiche ?
Ulrich : La quiche ?
Odd : Tu peut l'appeler le pot de glu extraforte; la plus-collante-que-de-la-sève-de-pin ou même Elizabeth delmas mais surtout pas Sissi. Ca lui va pas.

Ulrich est tellement inquiet qu'il ne répond même pas.
Odd s'inquiète de voir son ami comme ça.
Odd : écoute, si tu veux je t'accompagne, les amis c'est fait pour ça, non ?
Ulrich : Merci.
William : Je viens avec vous.

Il essuie les regards de travers que lui lancent ses compagnons de table.

**********************

XANA décide de revenir au labo en quatrième vitesse. Elle ne considérait pas la mission comme ratée mais comme reportée. La vie d'Aelita était plus importante que sa mission. Quand elle remonte, Jérémie, fou de rage, lui saute dessus. Par réflexe, elle lui donne un coup dans le ventre et il est projeté à l'autre bout de la salle. XANA espère qu'elle ne l'avais pas blessé. Mais cette hypothèse ne tint plus la route au moment où un craquement lugubre se fit entendre. Sûrement un os de Jérémie. XANA jeta un coup d'œil sur Jérémie et vit qu'il crachait du sang. Elle regarda Aelita et vit qu'elle n'allait pas mieux. Cette fois, elle n'avait pas le choix.

Ulrich, Odd et William débarquent au labo et virent Aelita et Jérémie dans un piteux état. La personne assise aux commandes se retourna. Ils la reconnurent immédiatement.
Ulrich, Odd et William : XANA !!!
XANA claque des doigts.
XANA : Retour vers le passé.
Une lumière blanche envahit la salle, englobe l'usine et fige le collège avant de se perdre à l'horizon.

**********************

écouter "la tribu" des subdigitals https://youtu.be/TiWizA795vE?list=PL_ml28OHF9DY4WJhqMlHrdUN2p7gaDrKt

Collège kadic, Petit déjeuner.

XANA partit par automatisme vers la table des lyoko-guerriers. Quand elle passa à coté d'eux, ils se turent tous. Ils n'avaient pas oublié l'incident de la veille et la considéraient comme fautive. Elle avait l'impression d'être un fantôme. Ayant compris qu'elle n'avait plus rien à faire à leur table, elle s'installa à l'autre bout du réfectoire. Mais, à sa grande surprise, Odd la rejoignit. Au début, elle pensa qu'il voulait sa part de croissants. De toutes façons, elle n'avait pas besoin de manger pour vivre.
XANA : Tu veux ma part de croissants ?
Odd : C'était pas pour ça que j'étais venu au départ mais d'accord.
XANA (donnant sa part de croissants à Odd qui visiblement en avait envie) : Ah. Et pourquoi étais-tu donc venu, dans ce cas ?
Odd : Pour ne pas te laisser toute seule.
XANA : Merci.

Quelques secondes plus tard, Ulrich, qui trouvait que c'était injuste de la laisser toute seule, les rejoignit. Yumi, qui avait peur qu'ils ne fassent des bourdes, partit les voir. Les seuls qui restaient à la table étaient Aelita, qui voulait rester prudente et qui, malgré ce que XANA lui avait dit dans l'usine, n'oubliait pas que c'était elle qui avait tué son père, Jérémie, qui n'accorderait jamais le pardon à XANA car elle avait failli tuer Aelita et William, qui haïssait XANA au plus au point (on peut le comprendre, le pauvre...).
Odd : Oh, tiens, des nouveaux arrivants ?
Yumi : C'est pas drôle, Odd
Odd : Si, quand même un peu, non ?
Ulrich : Non.
XANA : Pourquoi vous êtes venus ?
Ulrich : Pour surveiller Odd. Il énerve tout le monde. Alors imagine ce qu'il risque de se passer si on le laisse tout seul.
XANA : je crois que j'ai compris...
Odd : T'y crois pas ! Pourquoi tu lui as dit ?
Rires du groupe.
XANA : Marrante, ta blague, Ulrich. Maintenant, j'aimerais savoir les véritables raisons.
Yumi : ...
Odd : ...
Ulrich : ...
XANA (peu surprise) : Vous êtes venus pour m'espionner.
Yumi : On ne peut rien te cacher.
XANA : Vous êtes forts. Pendant une seconde, j'y ai cru.
Odd : Bah, en fait, moi, j'étais venu pour te voir. (Tous les regards se tournèrent vers lui)
Ulrich : C'est la première fois que ça t'arrives d'être vraiment amoureux ?
XANA : QUOI !!!
Odd (rougissant) : Je suis pas amoureux !
Ulrich : Oh que si ! Et de notre pire ennemie en plus !
XANA : Sissi ?
Yumi : Sissi n'a jamais tenté de nous tuer, elle.
Odd (essayant de dévier la conversation) : T'es sûre ?
Ulrich : Tais toi, Odd. Il allait bien arriver un moment où elle devinerait.
XANA : M...moi ? M...mais c'est impossible !
Aelita (qui était arrivée entre-temps : Avec Odd, rien n'est impossible...
William (ayant accompagné Aelita) : Tu devrais le savoir...
Jérémie (les ayant suivis) : Depuis le temps.



**********************

chambre de XANA

XANA est dans sa chambre, pensive. L'incroyable s'est produit : Odd est tombé amoureux d'elle. Comment doit-elle le prendre ? Elle aime Odd, c'est vrai, mais comme un ami. C'est déjà incroyable qu'elle puisse aimer. Mais elle n'arrivera jamais à être amoureuse. C'est impossible. Quoi que... L'impossible s'est déjà produit par plein de fois dans le groupe.

à la cantine

Odd : Elle est partie...
Yumi : Laisse lui du temps. Pour une humaine, c'est déjà difficile à digérer. Alors, pour elle...


écouter "s'en aller" des subdigitals https://youtu.be/lH-oxTV7JOs?list=PL_ml28OHF9DY4WJhqMlHrdUN2p7gaDrKt

à la table d'à côté...

Milly et Tamiya sont contentes : elles ont enfin trouvé un scoop : Le vrai nom de Nour serait XANA et cette dernière ne serait pas humaine... Et Odd serait vraiment tombé amoureux de quelqu'un ! ça, c'est un scoop !

**********************

Milly et Tamiya arrivent devant la porte de la chambre de XANA. Mais alors qu'elles allaient toquer à la porte, XANA ouvrit, voulant aller demander pardon à Odd d'être partie si brusquement en renversant la chaise. Puis elle vit les deux filles.
Nour (XANA) : C'est pas le moment.
Tamiya : Mais c'est pour notre émission !
Nour (XANA) : J'ai dit non !
Milly : Si tu veux pas, tout le collège saura que tu t'appelles XANA
XANA (chuchotant) : Chuuut ! Pas ici ! Venez, je connait un endroit calme ou on pourra parler.


**********************

XANA emmène les deux journalistes dans la chaufferie. Elle ferme à clé la porte menant à l'usine tout en pensant qu'il est facile de voler les clés de Jim. Surtout lorsqu'il les oublie sur la porte de sa chambre. Après, elle ferme à clé la porte par laquelle elles venaient de passer et traverse le mur pour aller prévenir Jérémie.

Milly : j'ai peur !
Tamiya : ça va aller (pensant : enfin, j'espère...)


**********************

Chambre de Jérémie

Odd : T'as fait QUOI ?!!
XANA (soupirant) : Je les ai enfermées dans la chaufferie.
Odd et Aelita : T'y crois pas !!!
XANA : Désolée, Odd.
Odd : Mais elles doivent avoir peur, et froid !
XANA : Raison de plus pour programmer un retour vers le passé.
Jérémie : Ouais, ou alors raison de plus pour te permettre de gagner en puissance !
XANA : De toutes façons, elles vous ont entendu. Elles savent que je m'appelle XANA et peut être qu'elles en savent plus.
Tous : QUOI ?!!
Jérémie : Dans ce cas, un retour vers le passé s'impose.


**********************

Quelques secondes plus tard...

Milly : C'est gentil de me soutenir, Tamiya, merci !
Tamiya : C'est normal, on est des amies, non ?
Milly : Si. T'as raison, Tamiya, on est des amies... C'est quoi cette lumière ?
Tamiya : Sûrement encore une invention de Nour. (pensant : Elle est un  fantôme, alors pourquoi arrive-t'elle à appuyer sur la poignée d'une porte ?)...À TERRE !!!


**********************

chambre de XANA, collège cadik, avant le petit déjeuner.

XANA : Que ce soit clair Odd, je te considère comme un ami, et c'est tout.
Odd : Mais...
XANA : Il n'y a pas de "mais"qui tienne.

Odd part en courant.
XANA (étonnée) : j'ai l'impression de m'y être mal prise...

**********************

2 Re: Double Jeu [fanfic] le Lun 25 Avr 2016 - 19:24

oska-nais

avatar
Membre
Membre
Il y a quatre parties ! Bon courage pour les lire !

Suite à un soucis d'un trop gros nombre de caractère, la Partie 2 est coupée en deux.

Partie 2_1 ::

[size=150]
L'expédition
[/size]

Dans sa chambre, XANA culpabilise... Après tout, Odd est très sensible. Il est encore plus faible psychologiquement que physiquement... Bon, c'est pas tout ça, mais elle avait une mission à terminer. Alors qu'elle allait sortir, toute la bande au complet (même William) lui barra le passage.
Jérémie : Cette fois, on t'accompagne
Aelita : Histoire que tu ne fasses pas d'imprudences.
XANA : En gros, vous n'avez plus confiance en moi.
Ulrich : On n'a jamais eu confiance en toi.
Yumi : Peut être un peu, mais tu a tout fait pour la briser.
Aelita : Moi, j'étais contre cette idée.
Yumi : Mais il n'y avait que toi et Odd qui aient voté non.
WIlliam : Moi, j'étais pour lui mettre une raclée !
Odd : On était tous prêts à le faire... mais elle est gentille... Et elle a dit à Aelita quelque chose que seulement quelqu'un éprouvant des émotions et des sentiments aurait pu dire avec autant de conviction et de sincérité dans la voix. On l'a vu sur l'enregistrement.
XANA (surprise) : Vous... Vous avez regardé l'enregistrement sur les caméras de surveillance ? ... J'aurais du l'effacer.
Yumi : Y a pas de honte à avoir, tu sais...
XANA (la coupant) : POUR VOUS, PEUT ÊTRE !!! MAIS PAS POUR MOI !!!
Aelita : XANA...
XANA (pleurant) : LAISSE-MOI ! LAISSEZ-MOI TOUS ! JE NE VEUX PLUS VOUS VOIR !
Aelita (s'apprêtant à la suivre) : Attends !
Jérémie (la retenant) : Non. Laisse-lui du temps...


XANA part vers l'usine...

**********************

XANA est à l'usine. Elle a enlevé son bandeau et pleure dedans. Elle relève la tête d'un coup, laissant apparente sa marque noire. La mission ! Elle l'avait oubliée ! Elle s'empresse de descendre dans la salle des scanners, pestant contre la lenteur de l'ascenseur. Quand il arrive, son impatience d'en découdre avec celui qui chamboule sa maison n'a fait qu'augmenter. ENFIN !!! Ce monte-charges est vraiment trop lent. Elle prend place à l'intérieur d'un scanner avant de se rendre compte que, dans sa précipitation et son impatience, elle avait oublié de programmer une virtualisation différée. Pas grave, elle l'active à distance... Juste avant que les portes du scanner ne se referment, elle voit la bande de ses révolus ennemis débarquer dans la salle.
Aelita : pourquoi t'as fait ça ?
XANA : Pour te sauver la vie.

Mais la réponse de XANA n'arriva pas aux oreilles de son interlocutrice.

XANA vient de se rendre compte qu'elle a oublié son bandeau par terre.

**********************

Sur lyoko, Territoire forêt

XANA : J'ai oublié mon bandeau ! Non mais quelle idiote !
Jérémie (visiblement pressé) : Je t'envoie les autres. William ne sera pas de trop pour te surveiller. Transfert, scanner et virtualisation.
XANA : Super, des pots de colle.
Yumi : C'est pas sympa.
William (surpris) : Eh ! Pourquoi vous me visez ?
Odd (arrêtant de viser William) : Désolé, t'avais la même tenue quand t'étais sous le contrôle de XANA. Tu nous a fait peur.

XANA, Aelita et Yumi se retournent.

Ulrich (suspicieux) : Odd, t'es sur que c'est lui ?
Jérémie (répondant à la place d'Odd) : Moi, j'en suis sûr. Baisse tes sabres, Ulrich.
Ulrich (rengainant ses lames) : Dommage, j'aurais eu une raison de l'humilier. Au fait, tu sais pourquoi il a gardé cette tenue ?
XANA (répondant une fois de plus avant Jérémie et le vexant) : Il est resté plus longtemps avec cette tenue qu'avec l'autre. Le super-calculateur l'a donc enregistrée par défaut.
William (toujours inquiet) : Et cette fumée, depuis quand elle est là ?
XANA : T'inquiètes, tu t'y habitueras.
Jérémie (riant sous cape à cause du tournant pathétique qu'a pris la conversation) : Dit "supersmoke".
William : Quoi ?
Jérémie : Dit "supersmoke", tu comprendras à quoi ça sert
William : Euh... Supersmoke.

William se transforme en fumée. Mais, un peu désorienté, il se cogne contre tous les arbres qu'il rencontre. Cette fois, toute la bande pique une bonne crise de rire. Sauf William et XANA, honteux.
XANA : Arrête, tu me fais honte.
William, qui n'avait pas envie de se faire ridiculiser plus que ça, obéit... Et tombe sur les fesses, déclenchant une nouvelle vague de moqueries.
XANA : Bon, laisse faire une pro.
XANA n'a même pas besoin de parler. C'est devenu un réflexe. Elle slalome entre les arbres facilement et s'attire l'admiration et la jalousie de William.
William : Mais comment elle fait ?
Nouvelle crise de rire.
XANA (est arrivée sans que personne ne la remarque et fait sursauter tout le monde) : Bon, c'est pas tout ça, mais on a une mission à terminer.

Ils se mettent en route pour chercher le mystérieux visiteur.

**********************

Ils ont fouillé tout les territoires. Il n'en reste qu'un : le 5è. Alors qu'ils se dirigent vers le bout du territoire Montagne pour prendre le transporteur, XANA, bouillonnante de rage, prend un chemin plus rapide : Elle plonge.

XANA : (pensant : Si il a fait une seule blessure à Sunny, Myrty ou même crampon, je le pulvérise) (appelant les lyoko-guerriers) Vous me rejoindrez !
Odd : T'y crois pas !
Aelita : Quest-ce-qu'elle fait ?
Ulrich : Elle nous abandonne.
Yumi : Non, elle prends de l'avance. On la retrouvera sur la plateforme.


Ils arrivent sur la plateforme d'atterrissage mais elle n'est pas là.

Ulrich : Tu disais ?

Non. XANA n'était pas là. Elle était bien plus loin, en train de protéger Crampon qui subissait les assauts du Garçon aux cheveux gris et longs. C'était bizarre de voir un garçon de cet âge (l'âge de nos héros) avoir les cheveux gris. Mais bon, elle avait déjà vu des cas encore plus étranges : Aelita et ses cheveux roses, par exemple... Ils combattaient au corps à corps. N'empêche... Il était fort, pour un débutant, le gamin...
L'inconnu : Tu n'es qu'un monstre, XANA, et je vais te tuer.
XANA (provocante) : Il faudrait déjà que tu en sois capable !
Crampon : XANA ! J'ai peur !
XANA : Oui, je suis au courant. Tu me l'as répété cent fois depuis cinq minutes.
L'inconnu : ...Moi, j'ai rien entendu... Ça parle, ces machins ?
Odd (arrivant au pas de charge et tirant à tout bout de champ) : "Ça" s'appelle un rampant, inculte !
L'inconnu : "inculte" n'est pas mon prénom !
Odd : Je t'appellerais comme ça jusqu'a ce que j'aie une bonne raison de ne plus le faire. Connaître ton nom, par exemple...
L'inconnu : Je m'appelle Félilo.
Odd : Pourquoi pas Félix, tiens ? C'est mieux, Félix !
Yumi, Ulrich, XANA, William et Aelita : ODD !!!
XANA : Quoi que, Félix, ça lui va bien...
Félilo : Va pour Félix ! On n'est plus à ça de près...
Jérémie : Logiquement, si vous le dévirtualisez, il réapparaîtra dans nos scanners. Il n'a pas de relai vers son super-calculateur.

Mais, pendant que Jérémie parle, les lyoko-guerriers se faisaient dévirtualiser un par un...
Félix : Bon, maintenant, il ne reste plus que toi et moi, XANA !
XANA : Erreur !

Félix se prend un laser dans se dos et se retrouve dans un des scanners de l'usine.
Odd (depuis la salle des scanners) : Bien joué, XANA !
Jérémie : C'était pas elle.
Yumi, Ulrich, Odd, William et Aelita : QUOI ?!
Jérémie : C'était pas elle. C'était un Krabe avec des lasers plus meurtriers et plus de PVs. Il n'a pas de laser ventral ce qui porte à croire qu'il est plus ancien. Seulement, si il est plus ancien, il devrait être plus faible...
XANA (le coupant) : Tu te trompes ! Sunny est très expérimenté comparé aux adolescents que vous combattez habituellement.
Odd : Des adolescents ?
XANA : 12 ans, tout au plus.
Odd : Bah ça...


**********************

[size=150]Félix, le fou[/size]


Félix se réveille, entouré de gens qu'il ne connaissait pas... Il n'était plus sur lyoko... était il donc mort ?... Non, sinon, il n'y aurait pas de gens autour de lui... Une minute ! Ces gens, il les avait déjà vus... Sur lyoko !!!
Félix : Mais... Vous êtes encore plus gamins que je ne le pensais
Odd : T'as le même âge que nous !
Félix : Mais je suis plus intelligent, et, surtout, moi, je suis sensé. Vous allier à XANA... Vous êtes soit des fous, soit des inconscients, soit des suicidaires, soit des idiots...
XANA (ironique) : Bah dis donc ! C'est gentil de me considérer comme ça !
Félix (levant la tête car XANA était perchée sur les poutres de métal) : Tu... T'es là ? M...Mais tu ne peux pas...
XANA : Tu m'as sous-estimée. Comme l'a fait Jérémie. Mais lui, il me pensait extrêmement dangereuse. Je l'étais bien plus. Toi, tu me considère comme quelque chose de facile à détruire. C'est toi, l'idiot.
Félix : Héééé !!! (tout les regards devinrent noirs et se tournèrent vers XANA)
XANA : Bah quoi ? Fallait bien que quelqu'un le lui dise.
Jérémie : Pas forcément comme ça. (s'adressant à Félix) Laisse-la. Elle dit n'importe quoi.
XANA : Et après, vous allez encore me faire la tronche...
Jérémie, William, Odd, Aelita, Ulrich, Yumi : XANA !!!
XANA : Dans 3,2,1...
Jérémie, William, Odd, Aelita, Ulrich, Yumi : DEHORS !!!
XANA : Et c'est reparti pour le monte-charges trop lent...
Jérémie : au fait, puisque tu veux nous espionner, tu t'es inscrit au collège ?
Félix : déjà fait


**********************


XANA écoute de la musique dans sa chambre quand Félix entre

XANA : T'es pas invité !
Félix : Je sais mais... J'ai vu que tu... éprouvais des sentiments...
XANA : Je sais...
Félix : Mais normalement c'est...
XANA : Impossible pour un programme informatique ? ...Je sais
Félix : Ah, on y vient... Ce qui débouche sur une unique question... Est-tu bien XANA ?
XANA : tu veux une preuve ?
Félix : J'aimerais bien, oui...
XANA : D'habitude j'aime pas faire ça en public, mais... Puisque t'as besoin d'une preuve... Je veux bien faire une exception...

XANA enlève son bandeau et se retourne sur sa chaise.
XANA : Ça te suffit comme preuve ?
Félix : ...
XANA : Félix ?
Félix : ... C'est pas croyable... Alors c'est toi...
XANA : Tu en doutais ?
Félix : Ouais, un peu...
XANA : Et tu es convaincu ?
Félix : Je le suis complètement.
XANA : Donc puis-je renouer mon bandeau ?
Félix : Je ne t'ai pas imposé de l'enlever. Je ne vais pas t'empêcher de le remettre.
XANA : Merci... Est-ce-que je peux te poser une question ?
Félix : Vas-y.
XANA : Bien...Pourquoi veut-tu me détruire
Félix : Tu es un monstre sans cœur qui ne tue pas pour le plaisir puisqu'il n'éprouve rien et dangereux parce-que rien ne te résiste. Tu es antipathique, asociale, tu essaie de te couper du monde et tu détruit tout ce qui t'empêches d'arriver à ton but. Tu est plus têtue qu'un âne. Tu a un humour noir et quasiment incompréhensible et tu aime faire du mal et semer la terreur, la folie et la discorde parmi tes ennemis.
XANA : C'est pas très flatteur mais tu n'as pas enjolivé ni dramatisé la vérité. Tu sais ce que j'aime chez toi ?
Félix : Non.
XANA : Tu dis les choses telle qu'elles sont et tu n'essaie pas d'user de tes talents d'orateur pour faire tourner la situation en ton profit.
Félix : C'est gentil.
XANA : Peut-être. Mais c'est la stricte vérité. Tu sais faire la part des choses. Maintenant, sors.
Félix : Quoi ?
XANA : T'es bouché ou quoi ? SORS !!!
Félix : D'accord, d'accord, je...je m'en vais...


**********************

Félix arrive dans la chambre de Jérémie où toute la bande est réunie

Jérémie : Alors, comment ça s'est passé ?
Félix : Mais de quoi vous parlez ?
Jérémie : Fait pas l'idiot. On n'est pas assez bête pour ne pas avoir compris ce que tu traficotais. Qu'est-ce-qu'elle t'a dit ?
Félix : Elle m'a envoyé balader.
Aelita : Ça m'étonne pas ! Elle est si froide avec les gens qu'elle ne connaît pas.
Odd : Non ! Ça veut juste dire que t'es pas quelqu'un de bien !
Aelita : Odd !
Ulrich : Même si il est amoureux, il n'a pas tort.
Jérémie : Ulrich ! Il est normal qu'Odd dise cela...Mais ça m'étonne, venant de toi...
William : Arrêtez un peu de vous disputer ! C'est pas le moment !
Jérémie : Ouais, t'as raison.
William (pas surpris du tout) : Devinez qui nous écoute de sa cachette derrière la porte ...
XANA : (Pensant : 3,2,1...)

XANA ouvre grand la porte et se cache derrière. Tous les lyoko-guerriers, s'étant jetés sur la porte en criant "XANA !!!", se retrouvent par terre.
XANA (déclenchant les rires de ceux qui s'étaient lamentablement rétablis sur la figure malgré leur frustration) : Maintenant, c'est à votre tour.

**********************

écouter "bienvenue" des subdigitals https://youtu.be/8NyVTxUg3Xk?list=PL_ml28OHF9DY4WJhqMlHrdUN2p7gaDrKt

à la cantine

Félix est à la cantine. Il voit Que les lyoko-guerriers ont réuni deux tables pour n'en former qu'une sans se préoccuper des autres. XANA a été invitée à leur table improvisée
Félix : (pensant : Mais ils sont fous ! Pourquoi XANA va-t-elle à leur table ? Je croyais qu'elle était sensée les surveiller... Ils discutent activement... Et, hier, ils m'avaient parlé d'elle comme si...Ils ne craignaient pas de représailles...Comme si ils étaient... Non, c'est impossible... Et dire qu'ils la croient... Qu'ils croient l'avoir en l'apprivoisant... Les idiots...Ca ne va jamais se passer comme ça... Mais !!! On dirait qu'ils ne font pas semblant... Il est impossible d'imiter la joie aussi bien... Le visage de XANA exprime aussi la joie... C'est impossible !!! Ca ne peut pas arriver !!! Ils s'aiment, se considèrent comme des amis !!! Je n'en suis pas sûr, il faudrait vérifier, mais je pense que XANA serait prête à risquer sa vie pour les leurs... Malheureusement, j'ai aussi l'impression que c'est valable dans les deux sens... C'est pas croyable, ils sont vraiment amis... Sur quelle bande de fous suis-je tombé ?)
Jérémie : Ah, c'est toi. Tu viens ?
Félix : Eh, oui, bien sûr.

Il se place en face de XANA
XANA (murmurant) : Tu sais, je pourrais te tuer bien plus facilement si tu t'installe en face de moi...
Jérémie (chuchotant pour ne pas attirer les journalistes) : En fait, XANA, tu peux me dire comment s'appellent le rampant qui te court après, le krabe vétéran et la manta jalouse ?
XANA (sur le même ton) : Alors, dans l'ordre : Crampon, Sunny et Myrty.
Jérémie (sur le même ton) : C'est drôle... Comment ça se fait qu'ils éprouvent des sentiments ?
XANA (sur le même ton) : Ils sont mes premiers essais. Et les premiers essais ne peuvent vivre sans sentiments... Au fait, comment ça se fait que tu sois au courant ?
Jérémie (sur le même ton) : C'est difficile de ne pas remarquer un krabe quittant son poste pour te consoler, une manta qui arrive à peine à se retenir de tirer sur lui, et un rampant qui te fonce dessus.
XANA sur le même ton) : Je vois...


**********************

Après le repas, Félix se réfugie dans sa chambre

Félix : (pensant : Je sais ce que je vais faire... Je vais faire un piège pour voir si XANA les aime vraiment... Et je ferais en sorte que beaucoup de monde la voie sauver Jérémie... Dans une situation impossible pour un être humain... Comme ça, tout le monde la verra comme ce qu'elle est vraiment : un monstre... Et, contrairement à ce que disent les BD, tout les gens vont vouloir l'étudier, et ils von découvrir qu'elle n'est pas humaine...Pas la prendre pour une super-heroïne... Je vais pousser Jérémie du haut du bâtiment des sciences... Ça va être génial.


**********************

Dans les couloirs
Félix : Jérémie, vient, j'ai quelque chose à te monter.
Jérémie : Pas tout de suite. On a cours.
Félix : Allez, ça ne prendra que cinq minutes !
Jérémie : Bon, d'accord.

XANA les voit se diriger vers le toit du collège. Elle n'a pas confiance en Félix. Elle les suit. Ils arrivent sur le toit.
Jérémie : Alors, Qu'est-ce-que tu voulais me montrer ?
Félix (en poussant Jérémie dans le vide) : ÇA !!!
Jérémie : AAAAAHHHHH !!!

Jérémie s'arrête soudainement de crier, le souffle coupé car XANA est arrivée précipitamment pour le rattraper. Mais, entraînée par son élan, elle bascule avec lui. Instinctivement, XANA replie ses bras en serrant Jérémie contre elle. Ils Atterrissent violemment. Un cercle d'un rayon de deux mètres de béton cassé s'étale atour de XANA.
Jérémie : XANA...
XANA : Chuuuut... Les professeurs vont pas tarder à rappliquer...

Quand Mme Hertz sort dans la cour, elle ne voit que le cercle de béton cassé, et, de l'autre côté, Nour qui s'enfuit vers l'usine.
Félix : Zut ! Raté ! En plus, maintenant, ils ne me feront plus confiance.

**********************

William est dans sa chambre, quand, soudain, il a très mal à la tête. Il entend une voix qu'il connaît trop bien résonner dans son esprit
XANA : William ? Jérémie a été blessé par Félix. Appelle les autres et rejoignez-moi à l'usine.
William (se tenant la tête à deux mains) : XANA ? Comment tu fais pour me parler ?
XANA : Un des effets secondaires suite à ta trop longue xanatification. Prévient les autres ! Vite !
William : Ok, Ok.

Le mal de tête s'estompe aussi vite qu'il est apparu. William file vers les égouts en appelant ses coéquipiers.

**********************



Tout le monde file à l'usine. Félix passe par la chaufferie. Il ne connaît que ce passage.
Félix : (pensant : Mais je suis un énorme IMBÉCILE !!!)
Félix n'éprouve pas de remords à avoir jeté Jérémie du haut du toit. Il fonctionnait selon le principe : "les amis de mes ennemis sont mes ennemis et mes amis ne sont pas non plus digne de confiance" et il était totalement fou.
Félix arrive à l'usine. Une fois qu'il eut atteint la porte de l'ascenseur, il se souvint qu'il fallait un code et décida de passer par l'escalier. Il déboucha su la poutre de la salle. Une fois arrivé là, il fut bien embêté : Il devait descendre et risquait d'attirer l'attention sur lui. Il se décida à attendre.

**********************

Félix sauta à terre et prit une barre de fer. Il s'apprêtait à donner un coup à William. Celui-ci esquiva en se baissant et Ulrich saisit la barre de fer alors que Félix allait frapper encore une fois. Mais Félix lâcha la barre et l'élan d'Ulrich se retourna contre lui. Ulrich tomba en arrière. William se relevait et Odd surveillait Jérémie.
Odd : Dépêche-toi ! Il ne tiendra pas longtemps.
William : Et nous non plus. Il est acharné.
Ulrich : Et pire que tes spectres !
XANA : Oh, ça va ! Retour vers le passé !

Yumi et Aelita arrivèrent à l'entrée de l'usine au moment où une lumière blanche l'envahissait. La cause de ce retard était simple : Aelita était partie chercher Yumi.

**********************

Ils étaient, encore une fois, dans la chambre de Jérémie et Félix a été jeté dehors. Comme la bande en avait assez de voir XANA écouter aux portes, ils l'ont laissée rentrer.
XANA : Je crois que William a quelque chose à vous dire qu'il a oublié de vous avouer la dernière fois...
William : T'étais pas obligée de le dire...
XANA : Je sais, mais c'est dans ma nature. Je suis méchante, l'aurait-tu oublié ?
William : Non, bien sûr...
Yumi : De quoi parle t-elle, William ?
Ulrich : Oui, c'est vrai, ça, de quoi ?
Aelita : De quoi ?
Odd : De quoi ?
Jérémie (qui n'avait rien écouté) : J'ai trouvé quelque chose d'étrange pendant la virtualisation ! Venez-voir !
William (content de ne pas avoir à avouer à ses amis ce qui s'était passé) : C'est quoi ?
Les autres : C'est quoi ?
Jérémie : Apparement, William aurait une aura, une signature numérique, légèrement différente de la vôtre depuis sa deuxième virtualisation... Depuis sa xanatification... Mais il faudrait utiliser un scanner pour plus de détails...
William (jouant le jeu jusqu'au bout) : Ok. Il faut savoir au plus vite ce qu'il s'est passé.


**********************

L'Usine

William (revenant de la salle des scanners) : Alors ?
Jérémie : Alors... Il semblerait que tu... Aies un lien télépathique avec XANA ?!
Odd : Ça c'est cool !
William : Merci, Jérémie.
Jérémie : Bah... Pourquoi ?
William : Pour l'avoir expliqué aux autres alors que je n'avais pas le courage de le faire.
Jérémie : Ce don s'est déjà manifesté ?
William : Parle plutôt de malédiction. Quand XANA te hurle que tu dois appeler les autres et la rejoindre à l'usine, c'est pas un avantage. Surtout que ça provoque un mal de tête intense.
Odd : Ah, ça c'est moche !


**********************

Le lendemain, 3H00 du matin
Félix : (pensant : Je vais les tuer une bonne fois pour toutes ! Je vais chercher dans le super-calculateur. Je vais bien finir par trouver des textes dérivant les attaques de XANA. Et ensuite, je vais les utiliser pour détruire mes ennemis et je vais pouvoir semer la peur et devenir maitre du monde !)
Félix arrive à l'usine.
Félix : Hum... voyons... Tiens, c'est quoi, ça ? ... Y a un firewall...Ça devrait pas être difficile de le craquer... lancement du décryptage... Ah ! C'est bon !... Mais... C'est le journal de Jérémie !... Intéressant... ... ...GÉNIAL !!! Voyons... XANA les à bloqués au réfectoire pendant la cantine... Super ! Allez... Lancement du programme d'activation de tour... Requête acceptée ! OUAIS !!! ... Entrer l'Heure de début... 7H00 ...Heure de fin... Aucune... Voila, comme ça, je peux aller tranquillement en cours... Personne ne s'en rendra compte...

3 Re: Double Jeu [fanfic] le Lun 25 Avr 2016 - 19:26

oska-nais

avatar
Membre
Membre
Voici la deuxième partie coupée :

Partie 2_2:

oska-nais a écrit:La suite, comme je l'ai dit.


**********************

XANA, en train d'écouter de la musique, (car elle n'avait pas besoin de se reposer) se relève soudainement. Elle sent que quelque chose se passe sur lyoko... Elle se tient la tête de ses deux mains...

XANA traverse le territoire en vue aérienne. Elle voit une tour. Son halo bleu vire au gris.

XANA : C'est terminé... Un halo gris ?! ... Bon sang !!! Il faut que je prévienne Jérémie !... Mais je peux pas ! Si je le fais, il va être de mauvaise humeur... Et en plus, il y a cours !... Je peux toujours essayer de la reprendre... Tiens, elle n'est pas activée... Bizarre... Mais !!! C'est pas possible !!! La tour a été programmée pour s'activer à une certaine heure !!! Apparemment, ma force a encore augmenté... Il faudrait vraiment arrêter de programmer des retours vers le passé... Je vais finir par ne plus pouvoir me contrôler... et dans le cas échéant, je risquerait de blesser tout les êtres m'entourant...Et, même si, avec le temps, cette limite va finir par ne plus exister...En plus, je sens que ce moment est proche...J'ai peur...très peur...

**********************

Au réfectoire
XANA s'assoit à la table de ses amis.
Odd : Vous avez vu les prises ?
Yumi : C'est bizarre... Elles sont grillées !
Ulrich : XANA ?
XANA (n'ayant pas écouté et repensant à sa vision de ce matin) : Hum ?!
Ulrich : Tu nous a déjà fait le coup.
XANA (se réveillant enfin) : Quoi ? C'est pas moi ! J'ai rien fait ! J'avoue ! C'est moi qui ait mangé tout les chocolats d'Odd !
Jérémie : Alors c'est qui ?
Odd : C'est elle ! Traîtresse ! Voleuse ! Mes chocolats !!!
Aelita (ignorant Odd) : Je sais pas. T'as une idée, William ?
William : Non, rien.
XANA : ... NON !!! Il faut partir !
Ulrich (déjà a la porte) : On aimerait bien...AÏE !!! Mais ça fait mal !
XANA : Laisse-moi faire.
Ulrich : Et tu crois que si moi j'y suis pas arrivé... Ok, c'est bon, j'ai rien dit !

XANA avait essayé d'ouvrir la porte mais elle y était allé très fort : La porte était tombée, arrachée de ses gonds. Pourtant, elle l'avait à peine poussée !
XANA : (pensant : ... NON ! PAS MAINTENANT !) Si messieurs et mesdames veulent bien se donner la peine de sortir...
William : (pensant : C'est bizarre ! J'ai encore plus mal à la tête !)


Et, la pagaille régnant, personne ne se rendit compte de la fuite du petit groupe... Personne sauf Iroky et Jhonny.
Iroky : Mais qu'est-ce-qu'ils font ? C'est par là la sortie ! Viens, Jhonny !
Jhonny : Héééé !


**********************

XANA était inquiète. Sa puissance avait encore augmenté. Et beaucoup... Qu'allait-elle faire ? Ici, ça ne se remarquerait pas, mais, sur lyoko, elle aura du mal à ne pas activer toutes les tours en même temps... Et si elle leur avouait tout... Et si elle restait dans le labo ? Non... Ils allaient encore la rejeter... Mais elle devait tenter le tout pour le tout... Et puis, elle leur avait assez menti comme ça... C'est décidé... Elle leur dirait tout... Mais comment... Oh, et puis tant pis...

au labo

XANA : J...Je peux vous parler cinq minutes ?
Jérémie : Vas y. C'est pas interdit.
XANA : Voilà... J... J'irais pas sur lyoko.
Tous : QUOI ?!
XANA : Je veux pas vous blesser.
Odd : Tu vas pas nous dire que t'es trop puissante. C'est pas bien de mentir.
XANA : Bah en fait...

À ce moment là, une fenêtre s'ouvre devant l'écran de Jérémie
Jérémie (la coupant) : Elle ne ment pas, Odd. On a enclenché beaucoup trop de retours vers le passé. Elle se contrôle à peine et il lui faudra du temps pour y arriver à nouveau.
Odd : Du genre quelques heures ?
XANA : C'est impossible à prédire. Ca peut aller de quelques heures à quelques années. Et pendant ce temps, vous ne devrez pas utiliser de retour vers le passé.
Odd : Mais on y arriveras jamais !
XANA : Ouais.
Jérémie : Il faut être positif.
XANA : Oh ! Je sais ! Il faudrait créer un programme qui empêche l'activation de tours par Félix.
Jérémie : C'est possible, ça ?
XANA : Oui, bien sûr ! Je vais essayer !
Jérémie : C'est mieux que tu me dise comment faire, non ?
XANA : Ah... Oui, T'as raison !


**********************

Labo
Jérémie : Mais je te dis qu'il faut absolument programmer un retour vers le passé. À moins, bien sûr, que tu ne veuille voir le super-calculateur découvert et éteint.
XANA : Non. Je ne veux pas de ça.
Yumi : On est obligés de le lancer. Là, personne ne nous a suivis, mais imagine si ça avait été le cas.
XANA : Si vous tenez vraiment à le faire, faites le. Mais vous devrez trouver une explication contre mon absence injustifiée.
Jérémie : Pas question. Si tu crois qu'on va s'occuper de tes problèmes, alors tu te fourre le doigt dans la webcam !
XANA (ironique) : Ha, ha, ha, très drôle. Mais tu me l'as déjà faite, celle là.
Jérémie (parlant pour cacher le bruit de ses doigts tapant sur le clavier afin de programmer un nouveau retour vers le passé) : Comment tu le sais ?
XANA : Jérémie ?
Jérémie : Oui ?
XANA : Je sais ce que tu fais.
Jérémie : Et que suis-je donc en train de faire ?
XANA : tu programmes un retour vers le passé tout en parlant pour cacher le bruit du clavier.
Jérémie : Et pourquoi tu ne fait rien pour m'arrêter ?
XANA : Parce-que tu avais raison : Je me dois de m'occuper de mes problèmes et pas de les refiler à d'autres.
Jérémie : C'est bien. Au moins, t'auras appris une chose. Retour vers le passé.


Jhonni : Yroki ? T'as terminé de craquer le code ?
Yroki : Deux minutes, je suis pas Jérémie ou Aelita. Et encore moins Nour.
Jhonny : Yroki ?!
Yroki : Si tu me laisse pas me concentrer, j'y arriverais jamais !
Jhonny : mais, Yroki...
Yroki : QUOI ENCORE ?!
Jhonny : T'as vu cette lumière
Yroki : Quelle lumière ? Oh et puis zut, à la fin ! J'y arrive pas !


**********************

XANA : (pensant : Je vais essayer de me contrôler. La meilleure chose à faire, c'est la pratique sur terrain. d'habitude, je m'entraîne à contrôler mes pouvoirs. Cette fois, je vais essayer de m'empêcher de les utiliser... Je vais jamais y arriver mais il faut avoir un point de vue positif sur la situation. Comme l'a dit Jérémie... Mais est-ce être positif que croire à l'impossible. Bon, en même temps, William, lui, croit à l'impossible et prétend être positif. L'exemple qui apparaît le plus flagrant quand on le connaît est son amour pour Yumi. Quand il était sous mon contrôle, il a fait quelque chose qui n'était jamais arrivé auparavant : Il m'a résisté quelques instants pour l'amour qu'il portait à Yumi. Ça m'a éberlué, Et encore. là, je ne qualifie ce que j'ai ressenti que d'un piètre mot comparé à ce que j'ai vraiment pensé à ce moment là. William est vraiment incroyable. En dehors du fait qu'il est un frimeur, un idiot et une personne irréfléchie qui pense à l'action avant tout. Si il arrive à faire l'impossible, alors moi aussi je le peux.)

**********************

Milly : Tu sais ce qui nous faudrait, Tamiya ?
Tamiya : Un scoop !
Milly (rigolant) : Tu lis dans mes pensées !
Tamiya (rigolant) : Et toi dans les miennes !
Milly : Oh ! Attention ! plaque toi contre le mur ! C'est le nouveau-nouveau !
Tamiya : Même la nouvelle était plus gentille !
Milly : Dix fois plus !
Tamiya : Non ! Cent !
Milly : Ouais, t'as raison ! Cent !... Tu sais quoi ? J'ai un scoop ! Tu savais que le nouveau-nouveau était fou ?
Tamiya : Non.
Milly : Alors si tu ne le sais pas, personne au collège ne peut le savoir, chère acolyte !
Félix (qui avait écouté) : Alors comme ça, je serais fou ?
Milly : Oh oh ...
Tamiya : Tu sais la chose dont on a le plus besoin dans une vie de journaliste ?
Milly et Félix : Non.
Tamiya : DES JAMBES ! COURS, MILLY !!!


**********************

Milly et tamiya arrivent devant la chambre d'Odd mais il n'est pas là
Milly : ODD !!!
Tamiya : Laisse tomber, il est sûrement dans la chambre de Jérémie... Il arrive ! courons !

Milly et tamiya courent tellement vite qu'elles doivent s'accrocher à la poignée de la porte de Jérémie. XANA, qui travaillait avec eux, fut la première à entendre la porte.
XANA : QU'EST-CE-QUI SE PASSE ICI ?!
Elle claque la porte tellement fort que des fissures apparaissent autour de son cadre, sur le mur. Voyant cela, Félix rebrousse chemin en courant vers sa chambre.
Tamiya (coincée derrière la porte) : J'ai mal au nez.
Milly (coincée derrière la porte) : Moi aussi ...(sortant de derrière la porte et entraînant Tamiya par le bras) Nour, est-ce-que Odd est là ?
Nour (XANA) : Oui. C'est lui qui vous poursuivait ? Il est dingue ! S'attaquer à des plus jeunes que lui...
Tamiya : On peut passer ? On aimerait voir Odd.
Nour (XANA) (se poussant sur le côté) : Oui, oui, bien sûr.
Milly : Odd ! On a été attaquées par Félix !
Tamiya : Odd ? Qu'est-ce-que tu regardes ? (suivant son regard qui était fixé sur les fissures) ...
Milly : Tamiya (regardant dans la direction du regard de Milly) ... Nour ?
Nour (XANA) : Hum ?
Tamiya : C'est toi qui a fait ça ?
Nour (XANA) (suivant son regard) : Hum... Oui... (pensant : Je fais quoi, là maintenant ?!)


**********************

Dés que les jeunes journalistes furent parties, XANA s'enfuit du collège et partit vers l'usine. Elle ne voulait pas rester avec ses amis. Elle les aurait blessés. Et elle ne le voulait pas. Elle devait mettre le plus de distance possible entre elle et eux sous peine de le regretter amèrement si elle ne le faisait pas.
XANA : (pensant : Je suis un monstre ! J'ai presque détruit la chambre de Jérémie ! Je dois partir car Je ne peux pas rester.)
Jim : Hé là ! Tu ne peut pas quitter l'enceinte de l'établissement !
Nour (XANA) : Pousse-toi !!! Laisse moi passer !!!
Jim : Ho là, jeune fille ! Je te conseille de baisser d'un ton si tu ne veut pas finir chez le proviseur
Jérémie : Elle est là !
Nour (XANA) (commençant à paniquer) : Pars ! Va-t'en ! Vite !
Jim : Alors là, tu rêves ! (voyant des éclairs apparaître autour de Nour) Euh... Je file, d'accord ?
Nour (XANA) : Sûrement pas ! (les éclairs s'intensifient) Tu en as déjà trop vu !

XANA électrocute Jim. Elle pensait seulement le sonner mais fit bien pire : Jim fut brûlé au troisième degré. Elle partit en courant
XANA : (pensant : Encore un nouveau pouvoir incontrôlable ! C'est une malédiction !)
Jérémie : (pensant : Alors c'est vrai ! Elle n'arrive vraiment plus à se contrôler et elle est extrêmement puissante !)
XANA : Jérémie !
Jérémie (reculant de terreur et tremblant de peur) : Ou...Oui...?
XANA : Je vais à l'usine. Surtout, n'essaie pas de me rattraper si tu tiens à ta vie. Tu as vu l'état dans lequel j'ai mis Jim ? Tu ferais bien de l'apporter à l'infirmerie !


XANA file vers l'usine

**********************

à l'infirmerie

Yollande : Oh là là ! Que lui est-il arrivé ?
Jérémie : Il s'est électrocuté !
Yollande : Ça, je le vois bien ! Mais avec quoi ?
Jérémie : Je sais pas ! J'étais en cours !
Yollande : Et si tu n'étais pas là, alors comment as tu su qu'il était en danger ?
Jérémie : Euh...
Yollande : Allez, va, je laisse passer pour cette fois... Tiens, tu es toujours là.
Jérémie : Il va s'en remettre, madame ?
Yollande : Bien sûr, ce n'est que superficiel.
Jérémie : Au revoir, madame.
Yollande : Au revoir, Jérémie.

Jérémie se colle contre la porte après l'avoir refermée. Et voici ce qu'il entendit :
Yollande : Appelez une ambulance... Oui, oui, c'est ça, collège Kadic... OUI C'EST URGENT !!!

Jérémie file prévenir les autres.

**********************

labo

XANA a grimpé sur les poutres de métal. Elle est dans la même position que la dernière fois : les jambes repliées et un bras les entourant. l'autre pend dans le vide, refermé sur le bandeau. XANA pleure. Elle vient de se rendre compte de ce qu'elle a fait. Quand Jim se réveillera - car il se réveillera, c'est certain. - XANA ne veut pas envisager la deuxième probabilité - qui a d'ailleurs beaucoup plus de chances de se produire - . Eh bien, quand il se réveillera, il racontera à tout le monde ce qu'il lui est arrivé. Bien sûr, personne ne le croira et on l'enverra dans un asile pour fous. Mais XANA ne veut pas provoquer le malheur de quelqu'un qui n'a rien à se reprocher. Par ailleurs, une enquête sera menée. Et, si, par malheur, ils fouillent les chambres et trouvent le journal de Jérémie... Si par malheur cela arrivait... Mieux vaut ne pas y penser. Ses amis seront emprisonnés... SES AMIS !? Elle avait dit "ses amis" ? Voilà que ça la reprenait... Soudain, XANA réalisa ce qu'elle venait de faire : D'une part choisir la probabilité qui à le moins de chances de se réaliser parce-qu'elle correspondait à son humeur du moment, D'autre part, elle avait envisagé sérieusement de sauver ses amis alors qu'elle arriverait trop tard et de les sauver
dans son état... C'est la première fois qu'elle fait passer ses amis avant elle... Elle les avait déjà fait passer avant des priorités de l'ordre de la mission, ce qui est déjà beaucoup... Mais avant elle-même ? Jamais ! C'était la première fois !

Soudain, elle entendit un son... Combien de temps était elle restée là, en songeant aux probabilités ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Sûrement plus d'un quart d'heure... Ce qui aurait suffi à Jérémie pour rassembler ses amis et venir ici... Jérémie ! Si il venait, elle allait le tuer ! Lui et tous les autres !
Jérémie : Désolé, XANA...
Aelita : Mais on allait pas...
Odd : Te laisser...
William : Toute seule...
Yumi : Et, en plus...
Ulrich (hurlant) : ON ALLAIT PAS RESTER AVEC FÉLIX !!!
(Tout les regards se tournèrent vers lui) Bah quoi ? C'est vrai, non ?
Devant son air hébété, tout le monde éclate de rire. Et XANA n'est pas en reste. Il lui fallait bien ça !

**********************

Labo, après la crise de rire

Jérémie : Ah, au fait, j'ai oublié de vous dire...
Odd : Laisse-nous deviner. XANA a encore monté en puissance, c'est ça ?
Jérémie : Oui, mais... Beaucoup, cette fois...
Yumi : Beaucoup comment ?
Ulrich : Dit le nous !
Jérémie (de plus en plus terrifié) : JIM RISQUE DE MOURIR D'UNE BRÛlULE AU TROISIÈME DEGRÉ À CAUSE D'ELLE !!!
Yumi, Ulrich, Odd, William, Aelita : QUOI ?!
Odd : Ah ouais ! Quand tu disais que sa puissance avait augmenté, t'étais sérieux !
Ulrich : Et encore ! J'ai l'impression qu'il a enjolivé les choses !
Aelita : J'ai la même impression !
Yumi : Pareil
William : Trop cool ! Tu nous fait une démonstration ?
Jérémie et XANA (en même temps) : SURTOUT PAS !
William : Bah, pourquoi ?
XANA : Si tu veut te tuer, c'est ton choix.
William (s'écartant le plus possible de XANA et palissant à vue d'œil) : Ah, ok, j'ai pigé ! (pensant : une minute ! Elle fait sûrement son intéressante ! Je veux une preuve ! Je vais sauter sur elle et...)
XANA : Surtout pas !
William : Tu lis dans mes pensées, maintenant ?
XANA (souriant en coin) : Eh bah ouais.
William (ayant toujours la même idée en tête) : BANZAÏ !!!
XANA (faisant un pas sur le côté) : Trop lent !
William (se relevant, le nez en sang) : Tu me cherches ?
XANA : Non ! C'est toi qui me cherches ! Et pas autre chose !
Yumi : Là, elle marque un point !
William (se jetant sur XANA) : C'est pas terminé.
XANA : Ne m'oblige pas a m'en servir !
William : Vas-y ! montre !
XANA : Décidément, la folie est contagieuse...
(William se jette sur elle) Eh ! J'ai dit non ! Et quand c'est non, C'EST NON !!!
XANA fait une prise à William.
William (Se relevant) : Encore !
XANA : Attends... T'es sérieux, là ?
William (se jettant sur XANA) : ENCORE !
XANA : NON !!! T'ES TÊTU COMME PAS POSSIBLE !!!
William : Eh ouais !

Cette fois, William y va pour de bon : Il saute. XANA utilise ses pouvoirs, par réflexe, et William est projeté contre le mur. Il n'est pas aussi gravement blessé que Jim. Il l'est plus.
Yumi : William, réponds !
William : ...

Yumi plaque un baiser sur les lèvres de William. Celui-çi se réveille instantanément.
William : J'ai toujours rêvé que tu m'embrasses un jour.
Yumi : Je recommencerait sans hésiter si c'est pour te sauver la vie. (Ulrich prend une mine boudeuse)... Mais j'en ferais à Ulrich pour moins que ça. (Ulrich prend une mise joyeuse)
Ulrich (ne peut s'empêcher de hurler) : OUAIS !!! MERCI XANA !!!
William (Essaie de se relever pour mettre une raclée à Ulrich mais n'arrive même pas à bouger le petit doigt.) : Hé !!!
(William se met à tousser et cracher du sang)
XANA : Je ne veut pas rendre des gens heureux si c'est pour en rendre d'autres dans un état pire que la mort. Retour vers le passé.
XANA vient de se rendre compte, mais trop tard, que, d'une part, elle avait aggravé son cas, et que, d'autre part, elle n'avait même pas eu besoin d'avoir un contact direct avec le clavier du super-calculateur ou avec ses fils pour lancer un retour vers le passé... Ses pouvoirs n'avaient t-ils donc pas de limites ? Et pouvait elle encore espérer avoir des faiblesses, même mineures ?

**********************

chambre de XANA

XANA (sur son ordi portable) : (pensant : Il faudrait que je crée un compte sur un réseau social et que je trouve le compte de Félix. Il en a forcément un. Comme ça, je pourrait essayer de le toucher et de devenir une "copine sur ordi". Je me créerait une identité bidon et je le connaîtrait mieux, je connaîtrait ses faiblesses, ses forces...)
XANA est sûre qu'elle va y arriver. Elle a enfin trouvé Félix. C'est vrai qu'il était difficile à reconnaître. Soit il avait prit toutes ses précautions, soit il aimait vraiment Chi, une vie de chat. Quand, même, il était gonflé de mettre un petit chat mignon en avatar alors qu'il était un tueur sans scrupules. Ça y est ! XANA savait comment l'aborder. Maintenant, elle devait choisir un pseudo idiot... Oh ! Elle savait ce qu'elle allait mettre... Soudain, XANA remarqua une chose
XANA : (pensant : Il...Il a utilisé le surnom qu'on lui a donné et il ne nous a même pas remerciés ! Quel culot !... Bon, lançons nous ! Pour lui, sur ce site, je serais désormais Lise.)

Lise : Alors, comme ça, Félix, t'aimes bien "chi, une vie de chat" ?  :D  
Félix : Je l'adore ! Surtout, tu le dis à personne, hein !  Embarassed
Lise : T'inquiètes, à personne. :thumbleft:


XANA : (pensant : Bah alors ! Il part directement sur les confidences ! Ça se voit qu'il est en manque d'amis ! Si il n'était pas un assassin, j'aurais presque pitié de lui !)

**********************

Lise : Félix ? T'es là ?
Félix : Toujours là pour toi !
Lise : Pff ! Quel charlatan ! (mais non, je rigole).
Félix : Heureusement. Dis, ça te dirait qu'on devienne amis ?
Lise : On ne l'est pas déjà ?
Félix : Pour moi, il faut le dire pour l'être.
Lise : Pour moi, ça vient petit à petit, sans qu'on s'en rende compte. Et quand on s'en aperçois, il est déjà trop tard...
Félix : Trop tard pour quoi ?
Lise : Pour tuer les personnes en question. Car on les aime trop.
Félix : Alors... toi aussi tu aime tuer les gens ?...
Lise : Je n'aime pas forcément le faire, mais, si nécessaire, je le fais. Quand on découvre l'amitié, c'est trop tard.
Félix : Tu sais quoi ?
Lise : Non, justement, je sais pas. Quoi ?
Félix : J'ai beaucoup d'admiration pour une fille à laquelle tu ressemble vraiment beaucoup. Je veux dire, au niveau du caractère... Je serais bien devenu son ami si elle n'avait pas fait quelque chose de gravissime. Elle s'appelle Nour.
Lise : Ah bon ? Et qu'a t-elle fait de si grave ?
Félix : Tu ne le dit à personne, hein ?
Lise : Ne t'inquiètes pas. Je serais muette comme la tombe des nombreux gens que j'ai assassinés.
Félix : Elle a tué mes parents. Et elle m'a laissé en plan. Comme une chose sans intérêt. Moi, je voulais qu'elle me tue... Je ne sert à rien.
Lise : Peut être qu'au fond d'elle, elle te trouvait jeune et elle pensait que tu devais vivre. Vraiment. Que tu avait peut être un bon fond. Peut être qu'elle ne tue que si cela est nécéssaire et qu'elle préfère laisser ceux qui ne sont pas dangereux.
Félix : Mais tu ne comprends pas ! ELLE N'EST PAS HUMAINE ! CETTE CHOSE EST UN MONTRE ! UN SIMPLE PROGRAMME ! INCAPABLE D'ÉPROUVER LE MOINDRE SENTIMENT, LA MOINDRE  ÉMOTION ! ELLE N'EST QU'UNE COQUILLE VIDE ! ELLE MANIPULE LES PAUVRES GOSSES ! ELLE LEUR FAIT CROIRE QU'ELLE LES AIME !
Lise : S'IL TE PLAIT, NE JUGE PAS UNE PERSONNE QUE TU NE CONNAIT PAS ET QUE TU ÉVITES ! ELLE EST DIFFÉRENTE DE NOUS MAIS PAS INSENSIBLE ! SI CELA SE TROUVE ELLE T'AIME ET TU NE LE SAIS MÊME PAS ! ARRÊTES DE NE PENSER QU'A TOI ET VA LA VOIR ! TU N'EST QU'UN RACISTE ! ARRÊTES DE LA JUGER POUR CE QU'ELLE A FAIT PAR LE PASSÉ ! ADRESSES-LUI LA PAROLE ! VA LA VOIR ! TU NE PEUT RIEN SAVOIR D'UNE PERSONNE AUTRE QUE TOI MÊME ! TU N'ES DANS LA TÊTE DE PERSONNE Á PART LA TIENNE ! TU NE PEUT PAS LE SAVOIR !
Félix : Tu es plus naïve et plus têtue que je ne le pensais. Et j'aime ça. Mais elle n'est ni humaine ni même animale. Même un loup-garou a plus d'estime ! Il ne tue que pour se nourrir ! Elle, elle est pourrie jusqu'a la moelle des os.
Lise : ...
Félix : Je...Je t'ai choquée ?... Je suis désolé ! Ne me quitte pas ! Reviens !
Lise : Je n'étais pas partie. J'ai la tête plus dure que tu ne le penses. Tu te fait des films.
Félix : Ouf ! J'ai eu peur !
Lise : Dit, au vu de comment tu as réagi, j'en déduit que tu es en manque d'amis, je me trompe ?
Félix : ...Euh, non... Tu es une bonne psychologue... En fait, j'ai... j'avais des amis. Mais je les ait utilisés pour voir ce que Nour ferait. Au point ou on en est, je peux bien te le dire... Elle s'appelle XANA... Je ne voulais pas... Je ne pouvait pas... garder leur confiance, après ça... Mais, ce qui est bizarre, c'est que je n'en ai utilisé qu'un. Et tout les autres se sont ligués contre moi... Comment font-ils pour être aussi soudés... On dirait un seul homme...
Lise : Ils s'aiment, c'est normal...
Félix : XANA voulait me laisser vivre... ce n'était pas une bonne idée... Elle croyait que j'allais être une bonne personne... Mais, c'est elle qui m'a empêché de grandir normalement, car j'avais l'ombre menaçante de la vengeance sur planant sur moi... Mais, peut-être as tu raison... Peut-être qu'il faut renouer des liens solides... Et ne plus les briser... Je vais la voir...
Lise : Non, attends !
Félix : Pourquoi ?
Lise : Il faut faire ça progressivement. Ils vont trouver cela bizarre que tu t'approches trop violemment... Ils vont croire que tu voudras encore les trahir... Et rien ne fait plus mal qu'une trahison. En particulier quand la personne en question te faisait vraiment confiance...
Félix : Parce-que tu crois qu'ils me faisaient confiance ?
Lise : Il y en avait sûrement au moins un...
Félix : Merci pour tes conseils
Lise : De rien, c'est normal...


XANA éteint l'ordinateur. Elle avait fait une bonne action.

Félix éteint l'ordinateur. Il devait faire confiance à sa conseillère.


**********************

à la cantine

Félix s'approche de la table de nos héros. Il est perdu. Ça semblait si simple, à l'écrit...
Félix : Je peux m'assoir ?
Jérémie : Tu rigoles ?
Odd : Moi, je fait des blagues plus drôles que les tiennes. Avant, j'aurais bien voulu te donner des cours, mais tu m'as trahi. Tu nous a tous trahis...
Félix : Je suis désolé !
William (le poussant violemment et le faisant tomber) : On veut plus de toi, DÉGAGE !!!
XANA (Se levant et tendant sa main à Félix pour l'aider) : Soyez cléments ! Tout le monde a le droit à une deuxième chance. Moi j'y ai eu droit. Lui, non.
Aelita : Oui, mais toi, tu n'as pas essayé de nous tuer.
XANA : Ah bon ?
Yumi : Elle a raison, Aelita. XANA a déjà essayé de nous tuer plein de fois.
Aelita : Oui, mais, là, j'ai l'impression...
Ulrich : Que tu as devant toi une autre personne ? Tout le monde ici a cette impression.
Félix : Laissez-moi du temps et je vous promet que...
XANA : Ne promet pas à l'avance quelque chose qui est peut être impossible...
Félix : Ben merci... Dit, tu veut bien...
XANA : te voir après les cours ?
Félix : Oui...
XANA : D'accord...
Félix : Oh merci !
XANA : De rien.


**********************

chambre de XANA

XANA : Donc, tu voulais me dire quoi ?
Félix : Au début, je pensais que tu étais un monstre. J'en suis désolé. Je pensais que tu manipulais ces pauvres mômes et que tu les sauvait pour grimper dans leur estime.
XANA : Félix, si tu m'espionnait - mais je pense que tu es un trouillard - tu saurais que j'ai eu milles occasions de les tuer. Et je n'ai pas voulu. Je ne suis pas la créature sanguinaire que tu imagines.
Félix : Je... Je suis désolé.
XANA : Et puis, tu sais, ils ont eu milles occasions de ne plus me faire confiance - dont ma puissance qui grimpe dangereusement - grâce à eux, je connait l'amitié... Tu sais ce qui est arrivé à Jim ?
Félix (palissant) : C'est toi qui l'as fait hospitalisé avant le retour dans le temps ?! Il serait mort sans le retour dans le temps !
XANA : Mort... J'aurais du m'en douter... Mais ça veut dire que... SURTOUT, NE M'APPROCHE PAS !!!
Félix : Mais...
XANA (elle avait tellement peur d'elle même que des éclairs commençaient à apparaître autour d'elle) : Non ! Pars ! Pars vite ! Je vais essayer de me calmer. Je veux être seule.

Félix part en courant et claque la porte derrière lui. Il reste derrière pour écouter. Il entend des crépitements, des gémissements. Puis, plus d'une heure après, il n'entend plus rien. Il entre, et voit XANA qui semblerait être en train de dormir. Les éclairs ne l'avaient pas quittée mais ils n'étaient pas présents dans toute la pièce. Ils étaient concentrés autour de XANA. Cela faisait comme une aura noire autour de son corps.
Félix : XANA ? ... Tu...Tu dors ?
XANA (se relevant en position assise) : Je ne dors pas. Jamais.

Félix approche doucement sa main...
XANA (reculant brusquement) : Ne me touche pas !
Félix : C'est juste que... C'est tellement... Incroyable...
XANA : Tu l'as dit.
Félix (se levant) : Bon. Au revoir.
XANA : Au revoir, mon ami.
Félix : Ami ?
XANA : On l'est, non ?
Félix : Oui, oui, bien sur... C'est juste que...
XANA : Quoi ?
Félix (commençant à rire) : Ça fait bizarre d'être ami avec toi.
XANA : Je te retourne le compliment.


**********************

Félix : C'est bon, elle me fait confiance. Je fais quoi, maintenant ?
Lise : Tu attends. Le temps fera le reste.
Félix : Comment ça ?
Lise : Elle te fais confiance. Donc elle va le dire à ses amis. Et ils vont te surveiller. T'observer... Ils vont peut être finir par t'accepter
Félix : C'est juste que...
Lise : Quoi ?
Félix : Ça va être bizarre de se faire espionner... D'habitude, c'est moi qui les espionne...
Lise : Tu vas t'y habituer.
Félix : XANA ?
Lise : Oui ?
XANA : Oh merde...

Félix : J'en étais sûr... Merci pour tout, XANA.
XANA : Mais de rien !...
XANA : Comment t'as su que c'était moi ?

Félix : Vous vous ressembliez trop, Lise et toi, pour que ce soit une coïncidence. Je l'ai su au moment ou tu m'as tendue ta main en disant que tout le monde avait le droit à une dernière chance...
XANA : J'ai dit une deuxième chance.
Félix : Peu importe.
XANA : Ouais, t'as raison. Bon, bonne nuit !
Félix : Bonne nuit sans sommeil, entité à triple identité !
XANA : Ha, ha, très drôle  Rolling Eyes ... Non, sérieusement, bonne nuit !
Félix : Bonne nuit.


**********************

Suite dans un autre post.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum