Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Répliques des épisodes de Code Lyoko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Répliques des épisodes de Code Lyoko le Jeu 9 Déc 2010 - 20:24

Invité

avatar
Invité
#91. Mauvaises Ondes

Jérémie (prenant une voix grave) : Stern, qu’est-ce que vous traficotez dans cet accoutrement ?
Ulrich (torse nu) : Ha ha ha, très drôle. Toute pourrie ton imitation de Delmas.
Jérémie : C’était pas Delmas, c’était Jim.

Odd : C’est pas la première fois que je projette un court métrage à un public hostile et ignare. [Effectivement, il le fait dans Contact]

Ulrich : Avec un peu de chance, ils vont pas aimer ton film.
Odd : Ce serait trop beau.

Monsieur Della Robbia : Oui c’est vrai qu’il est intelligent. Mais vous savez qu’à peine âgé de deux ans, il a réussi à démonter entièrement la chaine Hi-Fi de son oncle.
Madame Della Robbia : Hé bien figurez-vous que s’il avait eu quatre ans à ce moment-là, il aurait été capable de la remonter.
Proviseur Delmas : Vraiment ? Moi-même, je suis féru de micro-électronique, et…Bon, enfin bref. Je disais que votre fils a toutes sortes de qualités, mais…
Madame Della Robbia : Ca, je ne vous le fais pas dire. Des qualités, il en est truffé. Il a un bon appétit, il rigole tout le temps…
Monsieur Della Robbia : Même quand ce n’est pas drôle.
Madame Della Robbia : Il se débrouille très bien au skateboard, et il a une excellente oreille.
Proviseur Delmas : Certes, c’est indubitable. Indubitablement. Heu… Cependant…
Monsieur Della Robbia : S’il le voulait, il pourrait être facilement premier de sa classe. Mais il est bien trop modeste pour ça.
Madame Della Robbia : Mais vous disiez, monsieur le principal ?
Proviseur Delmas : Heu… Non… Rien.

Proviseur Delmas (réparant le portable de Sissi) : Plus jeune, on m’appelait « le prince des circuits électriques » (enfonçant son outil dans le portable) Heu… Il est toujours sous garantie ?

Aelita : De toute façon, il faudrait vraiment être malchanceux pour que Xana attaque juste pendant un court métrage de trois minutes.

Professeur Chardin (parlant du court métrage de Odd avant sa projection) : Et pardonnez-moi si je ne l’ai pas encore vu, mais je sais que ce film mélange avec une certaine habileté la fiction et le documentaire. La vérité, en somme. Mais au fond, qu’est-ce que la vérité ?

Jim : Dis donc, c’est pas très poli poli de filer comme une tangente à l’Anglaise.

Odd (poursuivi par une foule en colère) : Ils ont bouffé un lion qui a bouffé une hyène, ou quoi ?

Odd (jetant le couscous à la figure de Nicolas) : Quelle misère, gâcher un si bon couscous pour une minable endive !

#95. Souvenirs


Sissi : Ca sent la déprime à plein nez.
Odd : Normal, tu viens d’arriver.

Yumi (devant le supercalculateur) : Nous avons des échecs et des réussites. Des heures de colle et des heures de gloire. Pour nous cinq, il y a eu la vie avec Lyoko. Désormais, il y aura la vie sans.

Jim : Est-ce que quelqu’un sait où est Elisabeth ?
Nicolas : Elle a perdu la boule après avoir vu des extraterrestres.
Hervé (en aparté à Nicolas) : T’es dingue ou tu le fais exprès ?
Jim : Des extraterrestres ? Pourquoi pas des petits hommes verts pendant que tu y es ? Rendez-vous chez le proviseur après les cours, Poliakoff. Si c’est faux, c’est huit heures de colle.
Nicolas : Ben quoi, j’ai dit ce qui me passait par la tête.

Jim : Bien, aujourd’hui, la GRS. Non, GRS ne veut pas dire « Gros Rabougri Sportif », « Gorille Ramollo Siphonné », ou « Grande Restriction de Saucisses ». GRS signifie « Gymnastique Rythmique et Sportive ».

Odd (après le faux mouvement de Jim) : « Gymnastique pour Ringard Super-maladroit », c’est ça que ça veut dire, GRS.

Jim (surgissant de derrière un arbre) : Alors les petits rigolos, qu’est-ce que vous trafiquez encore ?
Odd : Oh, rien de spécial, on vient juste de mettre fin à une vie héroïque pleine de dangers et d’aventures inoubliables.
Jim : On passe tous par là, Della Robbia. Moi aussi, un jour, j’ai abandonné mes rêves d’adolescent pour devenir adulte.
Odd : Vous êtes vraiment devenu adulte ?
Jim : Je préfère ne pas en parler.

#74. Je préfère ne pas en parler


Jérémie : Alors là, c’est catastrophique ! Sans rire, faut le voir pour le croire, bande de tortues sous tranquillisant ! Sauf toi, Odd. Même les tortues sont plus rapides.

Jérémie : En même temps, ça risque de vous paraître un peu fou.
Jim : Beuh, depuis mon premier vol orbital, plus rien ne me surprend. [Préféreriez-vous ne pas en parler ?]

Jim : Une équipe de bras cassés, j’en ai vue. Mais des comme vous, ça, jamais. 15 heures 00, ce n’est pas 15 heures 02, ou 03.

Jim (se désignant) : Ici, y a plus de montre, Della Robbia. Y'a qu’une cloche, et cette cloche, tu l’as devant toi !

Jim : A partir de maintenant, on vit et on meurt ensemble ! Compris ?
Aelita : Heu, oui, d’accord.
Odd : Heu… Yo, man! Ok !
Jim (s’énervant) : Est-ce que c’est compris ?
Tout le monde : Chef, oui chef !

Odd : Oh mon ventre ! Ca m’apprendra à reprendre de la tartiflette après le sauté de bœuf !

Jim : Toi, Belpois, tu pourrais même pas battre une poule unijambiste à la course !

Ulrich : Vous avez vu ?
Yumi : C’est Xana !
Ulrich : M’sieur Moralès, faites gaffe, cette bestiole n’est pas normale.
Aelita : Ce n’est pas un sanglier !
Jim : Bien sûr que non, je vous l’ai dit, c’est juste un gros cochon sauvage.

Jim : Hé oui. Y'a de grandes chances. Enfin, moi, quand je dis « chance » …

Odd (désignant William) : Tiens, c’est pas ton petit copain, là bas ?
Yumi : C’est pas mon petit copain ! Il est un peu trop pot de colle à mon goût.

Jim : Oh ! Bon sang de bois ! Il manque pas de cran, le blondinet !

Jim : Si tu crois que Jim abandonne ses hommes face à l’ennemi, tu te fourres le doigt dans le nez jusqu’au cou !

Yumi : Vraiment, Jim, c’est trop…
Ulrich : D’horreur… Heu, d’honneur.

Jérémie (à propos de la proposition de Jim de suivre son atelier commando) : Vous pouvez compter sur moi, Jim. Je vous dois bien ça !
Jim : C’est bien, Belpois ! Je savais que je pouvais te faire confiance !
Odd : J’y crois pas ! « Vous pouvez compter sur moi » ! T’aurais pas pu trouver autre chose, Einstein ? « Non », par exemple, ou « never » ou « nein » ou « niet » ?

#65. Dernier Round


Odd : Alors, comment tu te sens ?
William : Prêt à aller en découdre avec Xana et ses monstres. Et puis surtout, j’ai hâte de voir le look que j’aurai sur Lyoko.

William : Ben quoi, il a raison, dans la vie, il faut toujours viser les sommets !
Ulrich : Ouais, c’est sûr, comme ça quand on tombe, la chute fait encore plus mal.

Odd : C’est sympa de m’accompagner, merci Ulrich !
Ulrich : Bah, il faut bien que quelqu’un soit là pour te relever après chacune de tes gamelles, les potes, c’est fait pour ça, pas vrai ?

Jim : Naturellement ! J’ai été champion départemental de patin à roulettes dans les années 60.
Ulrich : Mais malheureusement, vous préférez ne pas en parler.
Jim : Hé ben si, justement, j’aimerais bien. Mais je n’ai pas le temps.

Odd : Sam, elle est hyper cool, hyper sympa, et hyper drôle !
Ulrich : Et toi, t’es hyper amoureux.
Odd : Ben on peut apprécier quelqu’un sans être amoureux, hein.
Ulrich : Oh ouais, mais toi, t’es hyper amoureux.

Milly : Bon, alors le matin, toi, c’est plutôt thé ou café ?
Jérémie : Euh chocolat !
Milly : Croissant ou tartine ?
Jérémie : Céréales !
Milly : Confiture ou miel ?
Jérémie : Sirop d’érable.

Sam (sous le charme de Odd sur la piste de skate) : Oh là, ce Odd, il est… Il est…
Ulrich : Il est hyper désordonné. Tu verrais son armoire, un vrai désastre.

Jérémie : La mycologie est une science très complexe. Il s’agit d’étudier les champions sous toutes leurs formes. Il en existe plusieurs milliers d’espèces et les distinguer peut s’avérer très difficile. Plusieurs critères peuvent entrer en jeu tels que la structure générale qui va nous permettre de déterminer un genre de champignons. Par exemple Russule, Amanite, ou encore tricholomes.
Milly (à Tamiya) : Alors c’est ça que tu appelles une question intéressante ?
Tamiya : Ben oui, la question était très bien, c’est la réponse qui est rasoir.

Milly : Tu comptes filmer cette porte encore combien de temps ?
Tamiya : Ben, c’est intéressant de savoir que les grosses têtes vont aussi aux toilettes, non ?
Milly : Non !

Aelita : Méfie-toi, ils sont du genre agressif.
William : Et ça tombe bien : moi aussi.

Monsieur Stern : Moi, quand j’avais ton âge, j’avais 18 de moyenne générale, et je me préparais à passer mon bac.

Odd (à propos de William) : Ben, il a pas l’air ravi de nous revoir !
Ulrich : Ouais. On dirait moi quand j’ai vu arriver mon père.

Yumi (à William, en se dévirtualisant) : Je savais que c’était pas une bonne idée de t’intégrer dans notre bande.


Nota Thran : Merci d'utiliser la fonction éditer à l'avenir afin d'éviter le double post

2 Re: Répliques des épisodes de Code Lyoko le Jeu 9 Déc 2010 - 20:26

Invité

avatar
Invité
#65. Dernier Round


Odd : Alors, comment tu te sens ?
William : Prêt à aller en découdre avec Xana et ses monstres. Et puis surtout, j’ai hâte de voir le look que j’aurai sur Lyoko.

William : Ben quoi, il a raison, dans la vie, il faut toujours viser les sommets !
Ulrich : Ouais, c’est sûr, comme ça quand on tombe, la chute fait encore plus mal.

Odd : C’est sympa de m’accompagner, merci Ulrich !
Ulrich : Bah, il faut bien que quelqu’un soit là pour te relever après chacune de tes gamelles, les potes, c’est fait pour ça, pas vrai ?

Jim : Naturellement ! J’ai été champion départemental de patin à roulettes dans les années 60.
Ulrich : Mais malheureusement, vous préférez ne pas en parler.
Jim : Hé ben si, justement, j’aimerais bien. Mais je n’ai pas le temps.

Odd : Sam, elle est hyper cool, hyper sympa, et hyper drôle !
Ulrich : Et toi, t’es hyper amoureux.
Odd : Ben on peut apprécier quelqu’un sans être amoureux, hein.
Ulrich : Oh ouais, mais toi, t’es hyper amoureux.

Milly : Bon, alors le matin, toi, c’est plutôt thé ou café ?
Jérémie : Euh chocolat !
Milly : Croissant ou tartine ?
Jérémie : Céréales !
Milly : Confiture ou miel ?
Jérémie : Sirop d’érable.

Sam (sous le charme de Odd sur la piste de skate) : Oh là, ce Odd, il est… Il est…
Ulrich : Il est hyper désordonné. Tu verrais son armoire, un vrai désastre.

Jérémie : La mycologie est une science très complexe. Il s’agit d’étudier les champions sous toutes leurs formes. Il en existe plusieurs milliers d’espèces et les distinguer peut s’avérer très difficile. Plusieurs critères peuvent entrer en jeu tels que la structure générale qui va nous permettre de déterminer un genre de champignons. Par exemple Russule, Amanite, ou encore tricholomes.
Milly (à Tamiya) : Alors c’est ça que tu appelles une question intéressante ?
Tamiya : Ben oui, la question était très bien, c’est la réponse qui est rasoir.

Milly : Tu comptes filmer cette porte encore combien de temps ?
Tamiya : Ben, c’est intéressant de savoir que les grosses têtes vont aussi aux toilettes, non ?
Milly : Non !

Aelita : Méfie-toi, ils sont du genre agressif.
William : Et ça tombe bien : moi aussi.

Monsieur Stern : Moi, quand j’avais ton âge, j’avais 18 de moyenne générale, et je me préparais à passer mon bac.

Odd (à propos de William) : Ben, il a pas l’air ravi de nous revoir !
Ulrich : Ouais. On dirait moi quand j’ai vu arriver mon père.

Yumi (à William, en se dévirtualisant) : Je savais que c’était pas une bonne idée de t’intégrer dans notre bande.

3 Re: Répliques des épisodes de Code Lyoko le Jeu 9 Déc 2010 - 20:32

Lyokomaster

avatar
Administrateur
Administrateur
Merci beaucoup pour ces extraits ! De nombreux membres ont crée les citations de chaque épisode, parfois même en entier !
Je ne connais pas les créateurs de ces extraits mais je les remercies du fond du cœur !

http://www.codelyokoforum.org

4 Re: Répliques des épisodes de Code Lyoko le Dim 16 Jan 2011 - 11:24

Invité

avatar
Invité
C'est toi qui les a créé, enfin inventé ?

Note : Modification du message, un seul message est autorisé pour poster une réponse.

5 Re: Répliques des épisodes de Code Lyoko le Dim 16 Jan 2011 - 12:47

Lyokomaster

avatar
Administrateur
Administrateur
Ce sont des citations des épisodes de la série, les dialogues entre les personnages. Ces textes ne sont donc pas des histoires inventées...

http://www.codelyokoforum.org

6 Re: Répliques des épisodes de Code Lyoko le Mer 13 Avr 2011 - 21:55

Invité

avatar
Invité
#66. Renaissance


Jérémie (avec la voix de Monsieur Dunbar) : N’y voyez aucun mal, mais peut-être que votre fille, Sissi, aurait pu en faire autant.
Proviseur Delmas : C’est fort probable, oui. Mais… Mais j’ignorais que vous connaissiez ma fille, et par son surnom qui plus est.
Jérémie : Heu… C'est-à-dire que… Heu… En fait je ne la connais pas vraiment, évidemment, mais voyez-vous, William nous en parle si souvent, c’est sans cesse Sissi par ci, Sissi par là, qu’à force nous avons presque l’impression de la connaître. Héhé.
Proviseur Delmas : Ah vraiment. J’ignorais que William était aussi proche d’Elisabeth.
Jérémie : Oh, mais votre Sissi est comme un modèle pour lui. Un véritable exemple, d’ailleurs, avec un père tel que vous, elle ne peut être qu’exemplaire.
Proviseur Delmas : Hé bien écoutez monsieur Dunbar, je suis enchanté que nous ayons pu avoir cette discussion.

Aelita : Non, ce soir on se lance.
Jérémie : Faut dire qu’on y passe toutes nos nuits. Et depuis une semaine.
Odd : Ah, c’était pour ça, le look Zombie, les cheveux en pétard et les valises sous les yeux. Moi, je pensais que vous faisiez la fête tous les soirs, j’en étais jaloux !

Hervé (par-dessus la voix de Odd parlant de Paco le roi du Disco) : Mais d’un autre côté, le printemps est une période vachement sympa, avoue.
Nicolas : Ouais, mais moi je préfère l’Eté. Il fait plus chaud.
Sissi : Hé, baissez d’un ton, je n’entends rien.
Hervé : Si tu veux entendre, vaudrait mieux qu’on monte d’un ton, non ?

Milly (désignant Tamiya) : Pourquoi elle est là ?
Tamiya (désignant Milly) : C’est vrai, ça, pourquoi elle est là ?
Milly (à Sissi) : Je croyais que tu voulais me voir moi.
Tamiya : Et moi pareil.
Sissi : Hé, vous entendez, les filles ? Vous êtes déjà d’accord sur quelque chose.

Odd : Aelita, Jérémie, vous êtes des dieux !
Jérémie : Des demi-dieux. Et encore. Pour l’instant, nous n’avons réussi qu’à recréer le cinquième territoire.

Yumi : Hé ben, c’est super, au moins, tu rateras pas le contrôle de maths.
William : Oh, génial, en plus, je n’ai même pas révisé.
Yumi : Ah bon ? Pourquoi, d’habitude, tu révises, toi ? [Facile, je sais]

Aelita : Merci William, sans toi, j’étais perdue. Tomber entre les griffes de Sissi, c’est pire que.
William (révélant son état) : Que de tomber entre les griffes de Xana, hein ? C’est ça ?

Yumi (devant Paco le roi du Disco) : Odd a raison, il est mortel, ce film (le téléphone sonne). Je rêve, on peut jamais être tranquille.

Odd : J’arrive pas trop tard, j’espère.
Jérémie : Ah, te voilà, toi ! Qu’est-ce que tu fichais ?
Odd : Je prenais des cours de disco, ça peut servir.
Jérémie : Allez, file en salle des scanners. Tu plonges immédiatement.
Odd : Waouh funky !

Odd : Tu m’excuses, William, mais Aelita a un faible pour les vrais gentlemen.

Ulrich : Tu crois qu’il a disparu pour de bon ?
Jérémie : Non. Je crois qu’il a été rejoindre son nouveau maître. Xana. [On connaît l’amour de Jérémie pour les clichés depuis Faux Départ]

Tous les élèves : PACO ! PACO ! PACO !
Odd : C’est du délire, Jim superstar, j’y crois pas. [Et je suis sûr qu’après, il préfèrera ne pas en parler]

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum